Critique Ciné : Cyrano (2022)

Critique Ciné : Cyrano (2022)

Cyrano // De Joe Wright. Avec Peter Dinklage, Haley Bennett et Kelvin Harrison Jr.

 

Joe Wright (Orgueil et préjugés, Hanna) réadapte le classique de la littérature française Cyrano de Bergerac (écrit par Edmond Rostand) en comédie musicale avec en guise de tête d’affiche Peter Dinklage. Le moins que l’on puisse dire c’est que Erica Schmidt a clairement réécrit le rôle pour son mari et ce dernier s’avère vraiment à l’aise avec son personnage. La pièce de théâtre originale a déjà été adaptée de nombreuses fois au cinéma et mise en scène sur les planches donc il n’y a rien de neuf à apporter au récit d’origine. Cette nouvelle adaptation est assez correcte dans son ensemble vient aussi de la réalisation que Peter Dinklage peut jouer le rôle sans changer quoi que ce soit. Joe Wright réadapte pour le cinéma la pièce de théâtre que Peter Dinklage a joué en 2018. Haley Bennett de son côté est une chanteuse assez reconnue ce qui permet de donner quelque chose à Roxanne aussi par la même occasion. Si Cyrano fonctionne c’est en grande partie grâce à son casting et le plaisir de retrouver Peter Dinklage sur le grand écran. L’acteur prouve qu’il peut réellement tout incarner et c’est ça la vraie force du film.

 

Cyrano De Bergerac est un homme bien en avance sur son temps qui brille autant par la dextérité de sa répartie que par celle de son épée. Mais persuadé que son apparence le prive à jamais de l’amour de celle qui lui est chère, la resplendissante Roxanne, il ne se résout pas à lui avouer sa flamme, la laissant ainsi succomber aux charmes du beau Christian.

 

Il y a de jolies scènes, notamment au front, avec Cyrano. Joe Wright a un goût prononcé pour l’épique qui fonctionne assez bien. Bien que le film fonctionne beaucoup mieux lorsqu’il n’est qu’un drame intime (avec quelques éléments un brin comique) plus qu’un film à grand spectacle, il n’en reste pas moins appréciable dans son ensemble pour bien des surprises inattendues. Il y a matière dans l’histoire d’origine à une comédie musicale à grand spectacle (un peu comme les britanniques ont fait avec Les Misérables il y a quelques années aussi). Le changement dans l’histoire c’est que Cyrano ne souffre pas ici d’avoir un nez trop grand mais souffre de nanisme. C’est probablement aussi cette petite originalité qui permet de changer le film d’une certaine manière sans pour autant bousculer le récit de départ. Dommage que Cyrano ne cherche pas à repousser ses limites et se contente donc de suivre un cahier des charges précis. J’en attendais peut-être trop de ce film même si Joe Wright a réussi à m’offrir quelques jolis moments et émotions inattendues.

 

Note : 5.5/10. En bref, Peter Dinklage est la vraie surprise dans cette adaptation. Le reste est un brin trop académique par moment.

Sorti le 30 mars 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article