Critique Ciné : Rise, la véritable histoire des Antetokounmpo (2022, Disney+)

Critique Ciné : Rise, la véritable histoire des Antetokounmpo (2022, Disney+)

Rise : la véritable histoire des Antetokounmpo // De Akin Omotoso. Avec Dayo Okeniyi, Yetide Badaki et Uche Agada.

 

Je me souviens d’une époque où Disney produisait énormément de films de ce genre là sur des histoires vraies, des réussites exceptionnelles et autres récits du même genre. Aujourd’hui ils sont sur Disney+ et Disney semble avoir envie d’en raconter beaucoup plus par an. Inspiré d’une histoire vraie, Rise est une belle aventure prônant avant tout la tolérance. C’est l’histoire d’une ascension extraordinaire de frères émigrés qui sont devenus de vraies stars de la NBA. Il y a de quoi trouver quelque chose d’inspirant dans cette histoire bien qu’elle soit contée de façon très académique. C’est un peu ce que je reproche à tous les biopics Disney de cet acabit, qu’ils ne soient pas suffisamment originaux dans leur façon de raconter l’histoire et se laissent forcément avoir par les mièvreries habituelles sans sortir des sentiers battus. Mais malgré ses défauts inhérents à la production à la chaîne de ce genre de produits, Rise est une belle histoire.

 

Emigrants nigérians réfugiés en Grèce, Vera et Charles Antetokounmpo luttent au quotidien pour survivre et subvenir aux besoins de leurs 5 enfants. Sous la menace permanente de l'expulsion, le couple cherche par tous les moyens à obtenir la citoyenneté grecque mais les entraves administratives sont nombreuses. Lorsqu'ils ne vendent pas de babioles aux touristes dans les rues d'Athènes avec le reste de la famille, leurs fils Giannis et Thanasis, encouragés par leur père, en profitent pour jouer au basket avec les jeunes d’une équipe locale. 

 

Comme dans tous les films de ce genre là on suit le destin de gens passionnés (ici par le basketball) dont le parcours de vie n’a pas toujours été simple mais qui vont tout faire pour arriver à leurs fins. Le film a donc des ambitions sportives mais aussi politique. Rise prône forcément des valeurs fortes : la tolérance mais aussi la famille et sa valeur dans des moments difficiles. On assiste donc au delà de l’ascension de ces frères à la façon dont les parents se sont battus pour offrir à leurs enfants leurs rêves. Afin Omotoso (Man on Ground, Vaya) ne fait rien d’exceptionnel avec sa caméra mais se pose en observateur et délivre de jolis moments mélodieux. Rise est le genre d’histoire qui se suit sans déplaisir et que l’on aimerait voir plus souvent pour s’inspirer nous aussi dans notre vie. Je ne connaissais pas la famille Antetokounmpo mais en la découvrant au travers de ce film ses valeurs peuvent résonner. La famille est ici la force même du récit, ce qui tient le spectateur en haleine jusqu’au bout sans pour autant que Rise ait besoin de fioritures en tout genre.

 

Note : 6.5/10. En bref, une belle histoire de tolérance et de l’importance de la famille face à l’adversité. Pas exceptionnel mais sobre et touchant.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article