Critiques Séries : Miss Marvel. Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Miss Marvel. Saison 1. Episode 1.

Miss Marvel // Saison 1. Episode 1. Episode #1.

 

Miss Marvel est un peu une sorte d’OVNI comme d’autres séries Marvel de Disney+ mais c’est cette originalité qui la rend si intéressante. Bisha K Ali (Loki, Quatre mariages et un enterrement, Sex Education) mélange ainsi les ingrédients d’une comédie pour ados avec l’univers excentrique et riche de Marvel. Elle a déjà travaillé sur Loki qui pour le coup était elle aussi un véritable OVNI dans l’univers de Thor et du MCU mais qui reste à mes yeux l’une des meilleures itérations. Miss Marvel transpire l’amour des comics et en même temps nous introduire une jeune adolescente musulmane, fan de Marvel (et surtout Captain Marvel) et qui à l’issue de ce premier épisode va se découvrir elle aussi des super pouvoirs. Miss Marvel représente un peu tout ce que Naomi n’a jamais réussi à devenir sur The CW dès le départ. Il y a de l’humour mais jamais à trop forte dose rendant le récit conté en parallèle bien plus intéressant. On sent que les créatifs se sont amusés avec l’univers de Miss Marvel et qu’ils tentent ainsi de créer à la fois un hommage à tous les fans de comics mais aussi introduire un tout nouveau personnage que j’ai déjà envie de voir évoluer dans les prochains épisodes.

 

Kamala Khan alias Miss Marvel est une adolescente américaine de confession musulmane, qui vit à Jersey City. Grande amatrice de jeux vidéo et insatiable rédactrice de fan-fiction, elle adore les super-héros, qui enflamment son imagination (surtout Captain Marvel). Mais elle peine à trouver sa place à la maison comme au lycée, jusqu’à ce qu’elle se découvre des superpouvoirs, semblables à ceux de ses héros. Elle se dit alors, peut-être de manière un peu prématurée, que tout va s’arranger…

 

Ce premier épisode nous introduit avant tout la vie de tous les jours de Kamala. Elle a une vie très ancrée dans la culture de sa propre famille pakistanaise et tente de se faire une place d’ado à Jersey City. La culture prend une place importe dans Miss Marvel mais ne couvre pas le reste. Bien au contraire, tout est mélangé de façon à créer une série aux influences multiples avec une héroïne attachante, notamment par son côté maladroite. En se concentrant sur la culture de Kamala et de sa famille, Miss Marvel parvient à rapidement installer quelque chose dès le début de ce premier épisode. La vie de Kamala est influencée par toute sa propre culture mais aussi la culture américaine grâce notamment aux Avengers dont elle est fan. Miss Marvel c’est un peu la réponse de Marvel à Naomi (DC Comics) et je trouve cette série bien plus pertinente que ce que l’on a pu voir plus tôt cette année dans le même registre.

 

A la fin de cet épisode, sur la scène de l’AvengerCon, Kamala peut enfin libérer ses pouvoirs qu’elle va découvrir. Je suppose que dans la suite de la série, le but sera de découvrir d’où proviennent ces pouvoirs et qu’ils seront en quelque sorte liés à sa propre culture et famille. Mais l’héritage de Kamala est intéressant car il est présenté sous un angle divertissant, étrange et attachant. L’héroïne est vraiment bien incarnée et le récit donne envie d’en découvrir un peu plus. Visuellement les petites animations sont elles aussi les bienvenues et apportent à Miss Marvel une originalité (un peu comme Loki d’une certaine façon).

 

Note : 8/10. En bref, Miss Marvel est ce dont on avait besoin en ce moment.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article