Critiques Séries : The Man Who Fell to Earth. Saison 1. Episodes 6 et 7.

Critiques Séries : The Man Who Fell to Earth. Saison 1. Episodes 6 et 7.

The Man Who Fell to Earth // Saison 1. Episodes 6 et 7. Cracked Actor / The Pretty Things Are Going To Hell.

 

On enchaîne les intrigues, les lens flare et cette impression que The Man Who Fell to Earth ne sait pas vraiment ce qu’elle veut être. Ce que la série veut nous faire comprendre c’est que les gens les plus intelligents doivent toujours prendre des décisions débiles. Ces deux épisodes laissent la série glisser dans des situations étranges et pas forcément brillantes. J’adore Jimmi Simpson par exemple et son personnage n’est qu’un empilement de clichés divers et variés. Ce n’est pas que The Man Who Fell to Earth n’a pas d’idées, juste qu’elle a du mal à en faire quoi que ce soit. L’histoire du père de Justin, Josiah, qui commence à perdre sa propre conscience avec le temps est capable de se souvenir de petits détails de sa vie basée. Notamment sur la mort de sa femme mais ses sentiments disparaissent. Josiah n’est pas le personnage que j’avais espéré. J’ai l’impression que la série ne sait pas trop ce qu’elle veut être ou ce qu’elle peut faire. Tout part dans tous les sens et se transforme en une grande déception.

 

Ma déception est grande car j’attendais une vraie grande série de SF et j’ai l’impression de voir des bribes d’idées qui sont assemblées sans que cela soit fait de façon intelligente. Tout n’est pas raté mais je m’attendais à quelque chose de neuf, de plus inventif et fun. On se retrouve avec une série qui explore énormément de choses (dont certaines sont vraiment réussies) mais l’aventure de Faraday est bien moins palpitante que celle de Justin. Peu importe ce que Faraday fait, le passé reste dans le passé. OriGen perd de l’argent. Rien ne va dans le bon sens mais c’est aussi une chose qui a le mérite de pouvoir évoluer. Le seul problème c’est d’avoir probablement voulu adapter cette histoire en série en tirant sur toutes les intrigues. Sauf que The Man Who Fell to Earth fait énormément de remplissage. Les intrigues s’enchaînent mais les développements ne sont pas percutants.

 

Les références à David Bowie sont devenues redondantes et n’ont aucun intérêt narratif. C’est sympa pour la nostalgie que peut procurer le film original mais c’est tout. Les personnages sont tous des escrocs. Ils ne pensent qu’à eux et pas à construire quelque chose qui serait bénéfique à la série dans sa globalité. J’aimerais tellement que The Man Who Fell to Earth ait plus d’ambition ou en tout cas qu’elle évite d’aller dans des recoins sinueux et complexe sans que cela soit nécessaire. Alex Kurtzman continue d’être ce scénariste qui veut complexifier tout ce qu’il a entre les mains car il l’a décidé mais la série n’avait clairement pas besoin de ça. J’aimerais être capable de vous dire pourquoi je ne suis pas un grand fan de The Man Who Fell to Earth alors que cela commençait si bien au début mais j’ai du mal à mettre des mots sur ma déception. La série a des idées mais cela s’arrête là et un bon casting mais il n’est pas mis au service de la meilleure des façons.

 

Note : 4.5/10. En bref, je continue d’être déçu par l’évolution de la série. C’était intrigant au début et c’est devenu médiocre.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article