Critique Ciné : Viens je t'emmène (2022)

Critique Ciné : Viens je t'emmène (2022)

Viens je t’emmène // De Alain Guiraudie. Avec Jean-Charles Clichet, Noémie Lvovsky et Illiès Kadri.

 

Viens je t’emmène aime jouer avec les on-dits. Tout au long du film les faux semblants s’entremêlent et rendent le récit paranoïaque. Aucun des personnages n’est réellement ce que l’on pense qu’il est et le film se joue plutôt bien de tout ça. Le propos de départ n’est pas politiquement correct, ce qui nous invite à réfléchir aussi. Si l’on a souvent des films assez convenus sur les sujets que Viens je t’emmène défend, celui-ci sort du lot. Pour placer ses personnages, Alain Guiraudie les plonge dans un évènement proche de notre époque : un attentat commis à Clermont-Ferrand. Tout cela va permettre par la suite au réalisateur et scénariste de développer tout un récit. Afin d’éviter de tomber dans un réalisme ennuyeux, Viens je t’emmène préfère l’absurdité de certaines scènes (comme lorsque Médéric appel la police car il voit des musulmans prier dans son salon alors que ce n’est qu’un rêve fou du héros). Mais au delà de tout ça, les loufoqueries du film sont là pour sortir du cadre que l’intrigue aurait pu avoir si elle avait été convenue.

 

A Clermont-Ferrand, Médéric tombe amoureux d’Isadora, une prostituée de 50 ans, mais elle est mariée. Alors que le centre-ville est le théâtre d’une attaque terroriste, Selim, un jeune sans-abri se réfugie dans l’immeuble de Médéric provoquant une paranoïa collective. Tout se complique dans la vie de Médéric, tiraillé entre son empathie pour Sélim et son désir de vivre une liaison avec Isadora.

 

Viens je t’emmène introduit alors souvent des personnages étranges dont il est difficile de cerner la personnalité, glissant rapidement vers une sorte de comédie curieuse. Les thématiques sont toutes mélangées de façon à créer un tout étonnant. Ce n’est pas parfait mais Viens je t’emmène a le mérite de faire une vraie proposition de cinéma. Alain Guiraudie est fidèle à lui-même et le côté parfois très étrange du film est finalement ce qui le sort du lot et le rend réellement intéressant. Le casting est pour beaucoup dans la réussite de ce film alors que Noémie Lvovsky tire vers le haut son personnage de prostituée. Elle est vraiment parfaite, comme si le rôle avait été écrit pour elle et l’attendait sagement. Le seul problème que j’ai eu c’est que la seconde partie du film est moins réussie que la première. On sent qu’Alain Guiraudie a du mal à terminer son film ou en tout cas à lancer une seconde partie aussi percutante que la première. C’est dommage car Viens je t’emmène avait toutes les cartes en main pour être un peu plus.

 

Note : 6/10. En bref, Alain Guiraudie dans toute sa splendeur délivre un film parfois inégal mais qui derrière son côté loufoque parvient à séduire.

Sorti le 2 mars 2022 au cinéma - Disponible en VOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article