Critique Ciné : Woodland Grey (2022, SVOD)

Critique Ciné : Woodland Grey (2022, SVOD)

Woodland Grey // De Adam Reider. Avec Jenny Raven, Ryan Blakely et Art Hindle.

 

Sur le papier, Woodland Grey avait quelque chose d’intéressant à nous offrir. Mais Woodland Grey est une nouvelle déception qui se repose sur le côté intrigant de son synopsis et se cache jusqu’au bout derrière dans le but de rendre le spectateur curieux. Woodland Grey n’est pas totalement raté mais il n’y a pas grand intérêt à regarder ce film. Il n’y a rien de divertissant, rien de mémorable alors que les slow-burn peuvent parfois être de grandes (et bonnes) surprises. Avec peu d’acteurs devant la caméra, Woodland Grey se repose donc sur le potentiel de son casting. Sauf que là aussi le casting a du mal à tenir par sa prestation l’entièreté du film sur ses épaules. Le début est pourtant intrigant. On ne sait pas ce que l’on doit attendre du film et celui-ci est alors capable de capturer le spectateur dans ses filets. Puis, une fois que notre homme sauve cette jeune femme, le film glisse vers quelque chose d’ennuyeux qui n’a rien (ou presque) à nous raconter.

 

Lorsqu’un homme vivant seul dans les bois sauve la vie d’une jeune femme, ils doivent coexister. Le chaos commence lorsque la femme fait une découverte derrière la maison de l’homme et libère quelque chose de terrifiant.

 

Woodland Grey aurait peut-être été meilleur en court-métrage (ou moyen métrage). L’intrigue tire sur l’ambulance à de nombreuses reprises, comme si le but était de remplir des minutes de film pour le produit final. On a donc de grandes scènes ennuyeuses, longues qui ne permettent même pas de réellement nous impliquer dans le récit. Au milieu du film, des développements sont faits et permettent d’entrevoir quelque chose qui a un certain potentiel mais cela s’arrête là. Adam Reider met pourtant du coeur à l’ouvrage. La mise en scène est assez correcte voire inspirée par moment. On sent que le réalisateur sait ce qu’il veut et où emmener son script mais quand le scénario ne suit pas… difficile de rendre l’ensemble percutant. A la fin, Woodland Grey m’a surtout donné l’impression d’avoir été écrit sans être terminé. La fin du film est tellement ouverte qu’elle laisse le spectateur imaginé la conclusion. C’est dommage car une telle histoire aussi mystérieuse méritait tout de même des réponses. Ces réponses on n’en a pas beaucoup et le résultat est décevant.

 

Note : 2/10. En bref, un film ennuyeux qui tourne autour du pot sans jamais en faire quoi que ce soit.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article