Critiques Séries : American Horror Stories. Saison 2. Episode 6.

Critiques Séries : American Horror Stories. Saison 2. Episode 6.

American Horror Stories // Saison 2. Episode 6. Facelift.

 

Ce n’est pas la première fois que le genre horrifique parle de la jeunesse éternelle. Dans un sens, l’une des créations de Ryan Murphy parlait de l’horreur de la chirurgie esthétique (Nip/Tuck) et certains épisodes étaient machiavéliques. Dans un sens, c’est un peu ce que Manny Coto veut faire ici mais en reprenant la mécanique du genre horrifique contrairement à Nip/Tuck qui la reprenait sous un angle critique et sarcastique. Malheureusement « Facelift » est un épisode fainéant. Judith Light (Transparent, American Crime Story) n’arrive pas à faire quelque chose de réellement bon avec son personnage cliché. La fainéantise du scénario de cet épisode empêche celui-ci de réellement sortir des carcans habituels. Une bonne partie de l’intrigue tombe à plat et a même tendance à trainer la patte. Le premier quart d’heure de l’épisode est d’ailleurs assez ennuyeux malgré tout ce que le scénario tente d’introduire pour être réellement percutant.

 

Avec son côté ultra prévisible, « Facelift » manque d’idées et ne sait surtout pas comment faire pour aller au delà de son précepte de départ. Je me demande comment Manny Coto, qui a écrit les meilleurs épisodes de la saison, se retrouve à écrire un épisode aussi mauvais. J’avais bon espoir que cette saison 2 d’American Horror Stories change la donne mais plus la saison évolue et plus celle-ci est une véritable déception. Je comprends bien que American Horror Stories n’est qu’un petit spin off de la série mère mais l’on est en droit d’attendre une série plus ambitieuse que ça. On sent le côté remplissage, comme s’il fallait à tout prix produire des épisodes et les remplir avec toutes les idées qui passent par la tête des scénaristes. Cela ne s’améliore pas forcément dans la seconde partie de l’épisode alors que l’ensemble de l’épisode n’a ni queue ni tête. Il faut attendre la conclusion pour le twist de l’épisode et le ridicule de celui-ci.

 

American Horror Stories n’arrive pas à aller au bout de son idée de départ par manque cruel de surprises. A part l’ennui, cet épisode n’inspire pas grand chose alors que le monde de la chirurgie esthétique expérimental peut être un terrain de jeu fascinant pour le cinéma d’horreur (ou les séries de genre comme celle-ci). Il y a un petit côté The Most Dangerous Game à la fin de cet épisode mais la conclusion n’est jamais terrifiante, ni même intéressante. C’est tellement fainéant que la série n’arrive pas à ses fins de façon intelligente. On se retrouve donc une fois de plus avec un épisode ridicule qui démontre la vacuité de l’inspiration des scénaristes de cette série. C’est presque aussi inspiré de La Mort Vous Va Si Bien avec un twist mais c’est là aussi complètement raté. Je me demande vraiment comment les producteurs peuvent nous offrir des trucs pareils. C’est juste mauvais.

 

Note : 2/10. En bref, je commence à vraiment fatiguer avec tous ces épisodes fainéants et sans intérêts que l’on nous sert avec cette franchise.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article