Critiques Séries : Tales of the Walking Dead. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Tales of the Walking Dead. Saison 1. Episode 4.

Tales of the Walking Dead // Saison 1. Episode 4. Amy/Dr. Everett.

 

L’avantage d’une telle série est forcément une occasion de varier les plaisirs et les genres narratifs. Cet épisode sort complètement du cadre des précédents alors que l’on se retrouve dans une sorte de documentaire sur la nature. Dans un sens, cet épisode est presque poétique. Contrairement à tous les épisodes de Tales of the Walking Dead que l’on a vu jusqu’à présent, nous sommes ici dans le monde des morts alors qu’Amy est à deux doigts de devenir le nouveau casse croute des zombies avant d’être sauvée par le Dr Everett. Contrairement à l’histoire d’Evie et Joe qui a ouvert la saison, cet épisode n’est pas un conte attachant. Les deux personnages ont des personnalités complètement différentes. Le Dr Everett est un académicien qui a étudié le comportement des zombies qu’il prend pour une espèce à part entière. Amy de son côté est étonnée de découvrir la vie recluse de cet homme qui dédie sa vie à ses découvertes scientifiques.

 

Un partie de cet épisode m’a donné l’impression par moment d’être incluse dans Fear the Walking Dead. On retrouve un peu de la même ambiance. Contrairement aux autres épisodes qui sont sortis complètement de la formule habituelle de la franchise, celui-ci est probablement le plus fidèle à la franchise. En se concentrant sur ce qui a fait de cette franchise un succès, Tales of the Walking Dead propose donc une aventure complémentaire qui ne sort pas du cadre et s’avère finalement être la plus réussie jusqu’à présent. Ce n’est peut-être pas ce que j’ai préféré car les personnages sont inconnus mais l’épisode a tellement d’autres qualités et notamment la poésie qu’il inspire que cela fonctionne bien mieux que les deux premières aventures plus « amusantes ». Est-ce que les zombies peuvent être considérés comme une partie de la nature ? Est-ce qu’un humain pour s’attacher aux zombies ? Il y a des questions presque philosophiques qui sont posées ici avec beaucoup de simplicité et en même temps de légèreté.

 

Rick Grimes ne s’est jamais demandé quelle place pouvaient avoir les zombies dans notre monde. Au contraire, pour lui ce sont des menaces qu’il faut éliminer à tout prix. Et si finalement les zombies n’étaient qu’une nouvelle espèce de ce monde et qu’il fallait cohabiter avec eux comme nous cohabitons déjà avec tous les animaux ? Tales of the Walking Dead apporte pas mal de moments assez touchants autour de la nature et surtout de belles images. Je ne m’attendais pas du tout à un tel épisode mais je suis ravis de voir que les scénaristes savent très bien s’y prendre pour apporter quelque chose de complémentaire au reste tout en étant proche de l’univers de départ.

 

Note : 7/10. En bref, l’épisode le plus réussi de Tales of the Walking Dead jusqu’à présent.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article