Everything I Know About Love (Saison 1, 7 épisodes) : l'amour c'est quoi ?

Everything I Know About Love (Saison 1, 7 épisodes) : l'amour c'est quoi ?

Avec Everything I Know About Love, Dolly Alderton (Anna Island) nous plonge dans le quotidien de deux meilleures amies colocataires tout en parlant de leur adolescence dans la banlieue durant les années 90. Le mélange, adapté d’un roman, a une jolie petite ambiance. C’est léger comme une petite comédie romantique sans prétention. Ce n’est pas la meilleure série de l’année, ni même une grande surprise, juste un petit plaisir qui fait passer des journées d’été peu remplies en termes de nouveautés. Dolly Alderton, qui a également écrit le roman, s’est inspirée de sa propre vie pour écrire son histoire et l’on sent à certains moments que Everything I Know About Love raconte de vraies tranches de vie. Mais les banalités se transforment parfois en quelque chose de mignon et tendre. On a des sorties entre filles, des mauvais rencards, les pires plans culs, des gueules de bois et finalement tout ce qui fait une génération de jeunes amies. Adaptée pour BBC One, Everything I Know About Love ne révolutionne pas pour autant un genre qui commence à redevenir populaire depuis quelques années.

 

Le quotidien de deux meilleures amies d'enfance et colocataires, Maggie et Birdy, à Londres avec des flashbacks sur leur adolescence en banlieue au début des années 1990.

 

Everything I Know About Love c’est un peu une lettre d’amour à notre vingtaine. Certains épisodes sont un peu plus marqués que d’autres mais l’on ne peut pas vraiment bouder son plaisir car dans son ensemble cela fonctionne très bien. L’amitié entre Maggie et Birdy est assez réaliste car le casting est bon et que les deux actrices ont l’air d’avoir réellement accroché lors du tournage. Cela donne à certaines scènes un côté plus proche de nous et je trouve que c’est ce petit brin de folie et de réalisme qui rend Everything I Know About Love tendre et plutôt intéressante. C’est assez joli et cela aurait pu sortir de l’esprit de Mindy Kaling par moment (je suis même sûr que cette dernière adorerait cette série si elle ne l’a pas encore vue). En seulement sept épisodes on est transportés dans un monde assez insouciant mais en même temps terre à terre. A d’autres moments on retrouve Quand Harry rencontre Sally dans l’ambiance que Everything I Know About Love veut créer. Je me demande si c’est intentionnel ou non mais l’on est vraiment dans le même esprit.

 

In fine, Everything I Know About Love peut parfois devenir un peu longue à la détente. Une saison plus courte aurait très bien pu être un choix judicieux (sept épisodes c’était peut-être trop) mais je n’ai pas vraiment à bouder mon plaisir pour autant. Célébrer de cette façon et avec autant de charme la vingtaine (que certains vivent ou que d’autres ont déjà vécu) est une bonne chose pour cet été. Présentée un peu comme une sorte de Sex and the City, les personnages ne sont pas suffisamment identifiables et n’ont pas ce déclic qui faisait de la série américaine de Darren Star quelque chose de mémorable. J’aurais probablement oublié Everything I Know About Love d’ici quelques mois mais malgré le côté parfois un peu épuisant de la série par sa durée, c’est un voyage assez fun qui mérite d’être vécu. Une seconde saison n’est pas forcément nécessaire mais elle ne me déplairait pas pour l’été prochain.

 

Note : 6/10. En bref, une rom com toute mignonne et gentillette. Rien d’innovant mais un moment fun et sympathique à passer avec ces deux meilleures amies.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article