Lost Ollie (Mini-series, 4 épisodes) : Inoubliable Ollie

Lost Ollie (Mini-series, 4 épisodes) : Inoubliable Ollie

J’ai toujours aimé les aventures pour enfant teintées de tendresse et Lost Ollie fait partie de ces surprises inattendues. Durant quatre épisodes, l’histoire de ce lapin rapiécé nous offre des moments d’émotion purs avec un héros attachant et adorable. Ollie passe les quatre épisodes à recherche son propriétaire Billy. L’histoire de Billy n’est pas particulièrement tendre et sage. Il se fait harceler à l’école et vit un drame familial. Cela ajoute forcément une dimension encore plus émotionnelle à la mini-série. Lost Ollie reste un conte assez sombre à bien des égards ce qui permettra aussi bien aux enfants qu’aux adultes de trouver leur compte. C’est donc un récit initiatique sur le besoin de grandir et d’aller de l’avant malgré tout ce que la vie peut nous faire vivre de terrible. Lost Ollie c’est avant tout un roman illustré de William Joyce adapté ici par Shannon Tindle (qui a travaillé notamment sur le brillant Coraline). Ce qui m’a le plus étonné avec cette petite série c’est probablement le fait qu’elle a le potentiel de devenir un véritable classique pour enfants tant tout est soigné du début à la fin.

 

Un lapin rapiécé aux oreilles tombantes et aux souvenirs brumeux se lance dans une quête épique pour retrouver son ami, un gamin qu'il aime de tout son petit cœur.

 

Je n’ai jamais lu le livre illustré et même si au premier abord Netflix semblait vendre Lost Ollie comme son propre Toy Story, on en est loin. C’est ici complètement différent mais l’expérience n’est pas sans rappeler ce que Pixar a créé dans les années 90. Il y a pas mal de moments assez sombres tout au long de cette série et ce n’est pas vraiment pour quelque chose de joyeux et drôle que l’on vient voir Lost Ollie. Mais malgré tout ce que ces quatre épisodes racontent de particulièrement forts, c’est juste magnifique. L’histoire ne perd jamais une miette de toutes ses idées et nous plonge alors dans une aventure bouleversante qui ne peut pas laisser qui que ce soit impassible. Chaque épisode raconte sa petite aventure avec son lot de personnages sans jamais ennuyer son téléspectateur. En s’accaparant vous propres sentiments et émotions, Lost Ollie ne vous lâche jamais.

 

La série parle aussi bien de l’enfance, du fait de grandir mais aussi de parler de la perte d’un être cher, de son propre chez soi, de trahison et d’amitié. Il y a tellement de sentiments en même temps dans ces quatre épisodes que le voyage en vaut réellement la chandelle. J’ai tellement de souvenirs d’enfance qui remontent après avoir vu Lost Ollie que je suis presque déçu que cela ne soit qu’une mini-série et que l’on n’ait pas une suite aux aventures de cette peluche rapiécé mais en même temps les meilleures aventures sont parfois aussi celles qui vous marquent au fer rouge. Lost Ollie n’a marqué comme rarement une série d’animation pour enfants a pu le faire depuis longtemps. On passe par tous les états : être heureux, sourire mais en même temps pleurer et être triste. C’est la beauté d’un récit réussi à voir avec toute sa famille.

 

Note : 9/10. En bref, une brillante petite surprise que je ne m’attendais pas du tout à voir et qui m’a fait passer par tous les états.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article