The Staircase (Mini-series, 8 épisodes) : mortels escaliers

The Staircase (Mini-series, 8 épisodes) : mortels escaliers

Adapter toutes les affaires possibles et imaginables est devenu légion actuellement sur le petit écran et notamment les plateformes. On sent que cette affluence de mini-séries est probablement due au COVID-19 qui a peut-être empêché les créateurs d’être prolifiques. The Staircase adapte la série documentaire du même nom datant de 2004. Créée par Antonio Campos (The Devil All the Time) nous plonge rapidement dans cette affaire mystérieuse. Kathleen Peterson est décédée mais l’on ne sait pas tout de suite le dénouement. Des flashbacks du moment de la mort de Kathleen sont là pour nous en révéler un peu plus sur ce qui s’est passé. Contrairement à l’adaptation de The Girl from Plainville plus tôt cette année, The Staircase s’intéresse réellement à sa structure et ses personnages. Avec des épisodes parfois un brin trop long, la série trouve toujours une façon de relancer son histoire de façon plutôt intéressante.

 

La série retrace l'affaire de Michael Peterson, un auteur de romans policiers accusé d’avoir tué sa femme Kathleen ainsi que la longue bataille judiciaire de 16 ans qui a suivi.

 

Le casting fait aussi partie de la réussite de The Staircase. Toni Collette dans le rôle de Kathleen est attachante et touchante, donnant une impression d’authenticité au personnage. Colin Firth de son côté ajoute un côté inquiétant à son personnage qui le rend suffisamment mystérieux et en même temps on se questionne sur sa réelle implication dans la mort de sa femme. Il a tout du père aimant et du mari fidèle alors que les fêlures du personnages se dévoilent au fur et à mesure. Cela permet alors de créer un vrai mystère autour de la personnalité de Michael Peterson. Michael dit au début que sa femme est tombée dans les escaliers après une soirée alcoolisée sauf que des lacérations et 35 autres coupures et blessures physiques tendent à prouver le contraire. Le médecin légiste voit alors une autre histoire que celle de Michael. Lorsque Michael a été accusé du meurtre de sa femme l’année suivante, Jean-Xavier de Lestrade, réalisateur français, a alors eu le droit de documenter cette affaire dans une mini-série controversée datant de 2004.

 

Je n’ai pas vu la série documentaire de 2004 mais The Staircase m’a rendu curieux à l’idée de la découvrir. Le procès de Michael capturé par Lestrade sert alors de point de départ pour Campos et Cohn ici. Contrairement à la série documentaire qui été construite de façon linéaire, The Staircase préfère un récit décousu oscillant entre les années afin de créer quelque chose de plus percutant. On passe du procès de Michael à la mort de Kathleen en passant par tout le sensationnalisme qui a entouré cette affaire. Le récit n’est donc pas linéaire et c’est probablement ce qui réussi le mieux à The Staircase ici. Cette mini série espère dans un sens que l’on ait déjà vu tout ce qui a déjà été fait sur cette affaire (même si personnellement je la découvre avec HBO Max) mais cela donne aussi une occasion pour la série de faire quelque chose de plus original avec tous les éléments qu’elle a entre les mains et qui ont déjà été vu par certains téléspectateurs.

 

Dans sa mise en scène, The Staircase évite de tomber dans les pièges d’autres mini-série s’inspirant de faits réels et offre ainsi une narration originale et efficace. Tout cela est grandement aidé par le casting qui est solide de bout en bout. Quel plaisir aussi de retrouver Juliette Binoche que je n’avais pas vu depuis un bout de temps et qui me manque sur le petit comme le grand écran. The Staircase est donc une agréable surprise qui a ses longueurs mais qui sait nous garder jusqu’au bout en alerte grâce à des dialogues soignés, une mise en scène léchée et un casting impeccable.

 

Note : 7/10. En bref, une mini-série réussie sur un fait divers qui a fait couler beaucoup d’encre.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article