Critique Ciné : A l'ombre des filles (2022)

Critique Ciné : A l'ombre des filles (2022)

A l’ombre des filles // De Etienne Comar. Avec Alex Lutz, Agnès Jaoui et Hafsa Herzi.

 

A l’ombre des filles a une bonne idée mais n’a pas la fraîcheur d’Un Triomphe (avec Kad Merad). Les deux films ont pour même univers le monde carcéral et la culture. Si Un Triomphe racontait la mise en scène d’une pièce de théâtre, A l’ombre des filles nous raconte la construire d’un atelier de chant et d’une chorale avec des détenues. Alex Lutz continue de parfaire son panel de rôles différents et offre d’ailleurs ici une très belle prestation. Il est sobre et attachant. Agnès Jaoui de son côté a droit à un personnage assez haut en couleurs et plutôt bon dans son ensemble même si je trouve qu’elle ne s’intègre pas aussi bien au récit que le groupe de chanteuses en herbe. Plutôt que de se concentrer réellement sur le chant, A l’ombre des filles préfère se faire film engagé dans une prison pour femmes (notamment quand la direction décide d’enlever les promenades) et les relations entre ces femmes et le groupe en lui-même avec leur professeur. Ce n’est pas toujours brillant, notamment car l’on passe de moments parfois très chaleureux à d’autres moments qui le sont beaucoup moins.

 

Luc est un chanteur lyrique renommé. En pleine crise personnelle, il accepte d’animer un atelier de chant dans un centre de détention pour femmes. Il se trouve vite confronté aux tempéraments difficiles des détenues. Entre bonne conscience et quête personnelle, Luc va alors tenter d’offrir à ces femmes un semblant de liberté.

 

Etienne Comar a du mal à donner une véritable impulsion créative dans A l’ombre des filles. C’est visuellement assez plat et cela ne permet pas toujours de nous faire oublier les problèmes de développement psychologique des personnages. Les scènes de chant sont intéressantes et sont même ce que A l’ombre des filles a à nous offrir de meilleur. Notamment la scène de chant final avec toutes ces femmes chacune dans leurs cellules. C’est beau et fait dans le plus simple des appareils. C’est donc probablement ce que j’ai surtout envie de retenir en plus d’Alex Lutz qui s’en sort bien dans un rôle qui a du mal à nous offrir de grandes surprises. Hafsia Herzi mérite elle aussi toute notre attention pour sa prestation sans faille accompagnée de ses comparses. Si d’apparence A l’ombre des filles a énormément de choses à offrir, le scénario nous démontre rapidement qu’il ne sait pas toujours quoi faire de ses personnages et de son univers qui avait pourtant tellement de potentiel.

 

Note : 4.5/10. En bref, rien de vraiment remarquable ou mémorable en dehors du casting et de scènes de chant qui se font presque trop rares.

Sorti le 13 avril 2022 au cinéma - Disponible en VOD sur Orange & Canal VOD et en DVD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article