Critiques Séries : House of the Dragon. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : House of the Dragon. Saison 1. Episode 4.

House of the Dragon // Saison 1. Episode 4. King of the Narrow Sea.

 

Cet épisode est avant tout celui du retour de Daemon à King’s Landing. Il a été nommé King of the Narrow Sea, un titre honorifique qui donne forcément une nouvelle dimension au personnage. Matt Smith est aussi bien mieux avec cette nouvelle coupe de cheveux que la version Legolas des trois premiers épisodes. Daemon aime le spectacle et la façon dont il retrouve son frère le Roi Viserys est un de ces moments forts que le personnage aime. Et pour le coup cela donne aussi une dimension un peu plus intéressante à l’ensemble. Rhaenyra de son côté revient d’un petit tour d’horizon de tous les potentiels maris qu’elle pourrait épouser. Sauf qu’ils sont tous plus mauvais les uns les autres. Pour Rhaenyra, le mariage c’est comme être emprisonné dans un château et obligée d’évincer les héritiers. C’est d’ailleurs ce que fait Alicent depuis qu’elle s’est mariée avec Viserys. Autrefois meilleure amie de Rhaenyra, elle est maintenant en train de devenir une véritable ennemie et cela rend le tout encore plus sympathique à suivre. Rhaenyra évolue vraiment au fil des épisodes et parvient à devenir bien plus intéressante.

 

La fraîcheur du script de cet épisode est probablement due au fait qu’il a été écrit par Ira Parker, qui n’a jamais travaillé pour Game of Thrones (ou House of the Dragon) auparavant. Avec la réalisatrice Claire Kilner, il y a quelque chose de véritablement rythmé et émotionnellement riche. C’est d’ailleurs le premier épisode qui a mes yeux réussi à créer quelque chose de plus mémorable. C’est intense, sexy, intelligent et même assez divertissant dans son ensemble. J’adore la dynamique que Matt Smith et Milly Alcock ont à l’écran et cet épisode nous en fait profiter intelligemment. Le petit tour en ville est un vrai plaisir. Tant dans la mise en scène que dans le moment en lui-même : des fornicateurs de coin de rue, des diseuses de bonne aventure, des échassiers, etc. Tout est fait pour nous émerveiller et cela fonctionne parfaitement avec ce que veut faire cet épisode autour de Rhaenyra. House of the Dragon offre aussi une petite critique de toutes les âneries que peuvent faire Viserys et sa famille sur le trône. Confronter Rhaenyra et Daemon au petit peuple est une occasion de bousculer les codes de House of the Dragon.

 

Il y a quelque chose de fascinant dans House of the Dragon qui prend enfin forme avec une utilisation plus soutenue des personnages et des intrigues. L’inceste n’est pas nouveau, on en a déjà entendu parler dans Game of Thrones mais c’est ici utilisé de façon un peu plus intelligente d’un point de vue narratif. La série mère utilisait le sexe comme une façon de pimenter un peu certains moments forts ou accentuer la brutalité (comme la scène de sexe entre Drogo et Daenerys avant qu’elle ne ponde ses oeufs de dragon. Sauf que la petite nuit de débauche de Daemon et Rhaenyra éclate au grandeur quand un garçon les surprend et donne le petit potin à Otto. La confrontation que ces deux personnages vont avoir avec Viserys permettent enfin d’avoir un Roi. Depuis le temps, Viserys n’était qu’un personnage ennuyeux. Il montre ici un peu les crocs et offre ainsi quelque chose de plus intéressant. Notamment lorsqu’il confronte sa fille et explique que peu importe la vérité, le plus important est ce qui est perçu par le public. J’ai hâte de voir la suite de la saison car les scénaristes se sont enfin réveillés.

 

Note : 8.5/10. En bref, un solide épisode qui remet House of the Dragon sur les bons rails.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article