Critiques Séries : Le Seigneur des Anneaux: Les Anneaux du Pouvoir. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : Le Seigneur des Anneaux: Les Anneaux du Pouvoir. Saison 1. Episode 3.

Le Seigneur des Anneaux: Les Anneaux du Pouvoir // Saison 1. Episode 3. Adar.

 

The Lord of the Rings: The Rings of Power continue sur sa lancée. « Adar » est dans la lignée des épisodes précédents. C’est magnifique, ça a des défauts mais ça fait plaisir d’avoir un tel rendez-vous chaque semaine sur le petit écran. Ce n’est pas brillant d’un point de vue purement narratif mais il y a des efforts et une évolution qui a le mérite de donner envie de voir la suite. Les dialogues ne sont peut-être pas aussi bon que dans les films et c’est bien dommage. The Lord of the Rings: The Rings of Power souffre justement un peu de ces dialogues simplistes, très accessibles. C’est très bavard comme l’on peut l’attendre d’une oeuvre inspirée de celle de Tolkien et l’univers est suffisamment riche pour tenir la barque mais j’aimerais des dialogues un peu moins brouillons. L’intrigue, après avoir été longuement introduite de façon soignée dans les deux premiers épisodes a le mérite d’évoluer dans cet épisode ce qui est un autre point rassurant.

 

Le rythme de The Lord of the Rings: The Rings of Power n’a clairement pas été fait pour que l’on ait de l’action à tous les recoins. C’est probablement pour ça que certains n’aiment pas. J’aime bien le fait que l’on prenne aussi le temps de connaître tous les personnages, l’univers (que l’on retrouve après tant d’années) même si tout n’est pas parfait là aussi. Certains personnages sortent du lot quand d’autres enfoncent le clou mais avec la multitude de personnages il fallait bien s’attendre à ça. L’utilisation du visuel est en tout cas irréprochable. Pour les standards du petit écran, le moins que l’on puisse dire c’est que c’est ambitieux. The Lord of the Rings: The Rings of Power a encore besoin de trouver aussi le bon équilibre entre toutes les intrigues afin de faire en sorte qu’elles se croisent. Car le but est forcément de faire en sorte que tous les personnages se rencontrent à un moment donné et c’est ça aussi qui rend le tout encore plus intéressant.

 

The Lord of the Rings: The Rings of Power a donc pas mal de défauts encore et mériterait un travail plus soutenu sur les dialogues et les personnages. C’est une force que l’on a envie d’attendre d’une telle oeuvre. Galadriel est maintenant la série de la série. Il y a eu un nombre incalculable de personnages introduits depuis le début (et en trop peu de temps) et beaucoup ne sont même pas présents dans cet épisode. Mais Galadriel est notre héroïne. J’aime bien le personnage et ce que The Lord of the Rings: The Rings of Power semble vouloir en faire. J’espère juste ne pas être déçu par la suite. Le casting semble aussi encore s’ajuster aux rôles de chacun ce qui peut sembler problématique d’une certaine façon mais qui ne m’a pas plus dérangé que ça dans cet épisode. The Lord of the Rings: The Rings of Power démontre qu’elle est ambitieuse même si ses faiblesses ont parfois trop tendance à la tirer vers le bas.

 

Note : 6/10. En bref, un nouvel épisode qui ne fait pas avancer énormément l’histoire mais qui prend le temps de nous imprégner un peu plus de ce magnifique univers visuel et de certains personnages auxquels on a envie de s’attacher. Le travail reste à faire pour les scénaristes.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article