Critiques Séries : Quantum Leap (2022). Saison 1. Episode 1.

Critiques Séries : Quantum Leap (2022). Saison 1. Episode 1.

Quantum Leap (2022) // Saison 1. Episode 1. July 13h, 1985.

 

La série originale, connue sous le nom Code Quantum (1989-1993) en France avait connu cinq saisons et multi-récompensée. Scott Bakula était alors devenu un véritable héros et Sam un personnage emblématique. Dans un monde où faire des reboots de séries emblématiques est devenu légion, NBC lançait sa nouvelle génération Quantum Leap. 30 ans après que le Dr Sam Beckett est entré dans l’accélérateur, une nouvelle équipe doit redémarrer le projet afin de comprendre les mystères que cache cette machine et son créateur. Steven Lilien (Hawaii Five 0) et Bryan Wynbrandt (La Brea) ont eu la lourde tâche de donner du sang neuf à cette histoire sans pour autant dénaturer ce qui en faisait son originalité. Ce premier épisode n’est pas l’entrée en matière que j’espérais, peut-être aussi car j’ai adoré la série originale et que ce remake n’est qu’une version plate voulant à tout prix nous offrir des dialogues sur-expliquant comment fonctionne les voyages dans le temps.

 

Cela fait près de 30 ans que le Dr Sam Beckett est entré dans l'accélérateur de particules et a disparu. Aujourd’hui, une nouvelle équipe, dirigée par le physicien Ben Song a été constituée pour relancer le projet dans l'espoir de comprendre les mystères derrière la machine et l'homme qui l'a créée. Après avoir effectué un saut non autorisé dans le passé, Ben se retrouve à son tour dans une spirale temporelle, passant de vie en vie et d’époque en époque.

 

Je m’attendais tout de même à prendre un malin plaisir à suivre les aventures de Ben Song mais il n’en est rien. Rien n’est suffisamment divertissant ou fun, ce qui rend le tout inutile. En se prenant trop au sérieux, Quantum Leap échoue à devenir la suite que l’on était en droit d’attendre. Peut-être aussi car la première histoire de ce voyage n’est pas plus intéressante que celle d’un épisode de NCIS (diffusée juste en face sur CBS). Ce premier épisode n’est pas aussi impressionnant que le double épisode qui ouvrait la série originale. Sans avoir besoin de tout introduire lourdement, Scott Bakula nous transportant en 1956 et parvenait à nous attacher au personnage. Quantum Leap n’avait pas besoin de nous expliquer tout ce qu’elle faisait et le résultat était bien plus percutant. Ici on est dans quelque chose de très générique qui se contente de faire les introductions et rien d’autre.

 

La série originale est suffisamment connue pour que l’on n’ait pas besoin de nous raconter comment tout a été fait dès le premier épisode. Le principe même de Quantum Leap n’est pas compliqué à cerner : un homme voyage dans le temps dans le corps de différentes personnes afin de résoudre des petits problèmes dans la vie de chacun d’eux. Cette nouvelle version veut sur-expliquer quelque chose qui n’a pas besoin d’explication. A chercher à complexifier le tout, Quantum Leap s’égard complètement de ce qui faisait le succès de la série originale. Il y a une autre affaire qui me chiffonne et qui a lieu en coulisse : Scott Bakula et son personnage de Sam Beckett font partie intégrante de cette suite. Si l’on ne voit pas Sam à un moment donné alors je ne vois pas l’intérêt. Si Bakula (qui a refusé pour le moment d’apparaître dans la série) continue de refuser l’invitation alors tout ce premier épisode est à jeter à la poubelle. Quantum Leap tente donc de faire vivre Sam à travers son récit sans parvenir à offrir aux fans de l’original quoi que ce soit d’intéressant.

 

Note : 4/10. En bref, une entrée en matière décevante qui oublie le fun pour se prendre bien trop au sérieux et bavasser autour de dialogues sur-expliquant chaque faits et gestes des personnages.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

K
Du coup j'ai pas regardé la suite, trop nul.
Répondre