Hartley, coeurs à vif (Saison 1, 8 épisodes) : ados à vif

Hartley, coeurs à vif (Saison 1, 8 épisodes) : ados à vif

Netflix aime bien faire revivre des séries d’une autre époque et en l’occurence ici la série australienne culte des années 90 : Hartley, coeurs à vif. Avant même que je découvre ce reboot, je dois avouer que j’avais peur qu’elle ne soit pas à la hauteur de l’original et après huit épisodes j’ai déjà envie d’en voir encore plus. Hannah Carola Chapman (The Heights), Ben Gannon (Hartley coeurs à vif) et Michael Jenkins (Young Lions) nous invitent donc à replonger dans l’histoire d’Hartley de façon moderne en osant une fois de plus les images chocs et les sujets complexes. Cela a toujours été la force de la série originale, d’éviter de tomber dans les pièges américains simplistes qui ne font rien d’original. Hartley, coeurs à vif est donc un reboot qui vaut le détour car en dehors des sujets forts qu’elle aborde, elle développe une galerie de personnages attachants dont suivre les aventures est un réel plaisir. Nous avons ici une série drôle, riche en émotions avec des personnages développés et intéressants. Tout cela permet de créer un groupe de personnages auxquels on peut s’attacher.

 

Reboot de la série australienne pour ados, culte des années 1990, Hartley, coeurs à vif qui osait aborder frontalement les problèmes liés aux drogues, à la sexualité, la violence mais aussi le racisme, loin de l'univers aseptisé des dramas américains.

 

Hartley, coeurs à vif est d’ailleurs bien plus réaliste qu’une série comme Euphoria qui dans tous ses excès ne permet pas vraiment de se retrouver dans l’un des personnages. Ici on peut facilement s’attacher à l’un ou l’autre en imaginant un peu que l’on voit notre propre vie sur le petit écran. En créant des personnages réalistes comme ceux-ci, Hartley, coeurs à vif fonctionne du début à la fin. Il y a forcément quelques excès qui rendent parfois le tout surréaliste mais dans son ensemble la série maîtrise son univers et ses personnages. A certains moments, Hartley, coeurs à vif semble même se moquer de la culture pour ados de nos années ce qui est encore plus pertinent et piquant. Cela permet de vraiment donner une âme à la série. Il y a énormément de genres, de sexualités et de personnalités qui sont explorées à travers tous ces personnages et l’on ne peut qu’avoir envie de les suivre dans leurs aventures.

 

Avec un casting réussi, on s’investi rapidement dans la série. Ils ont tous leurs propres choses à apporter à Hartley, coeurs à vif et une vraie profondeur. Personne ne semble délaissé sur le bas côté et tout ce qui est conté semble avoir un véritable intérêt. Il y a donc un bon équilibre entre la comédie et les sujets les plus sérieux. Certains épisodes sont même tellement touchants que l’on ne peut retenir ses yeux mouillés. Dans une série pour ados de cet acabit, le plus important reste le casting et il est ici réellement surprenant. Certains dirons que Hartley, coeurs à vif ressemble un peu à Sex Education mais justement les fans de cette dernière pourront trouver ici une nouvelle pépite de Netflix. Il y a aussi une représentation réussie de l’autisme (ce qui n’est pas forcément rare ces derniers temps sur le petit écran mais bon à noter tout de même). Hartley, coeurs à vif est donc un drame pour ados tout à fait dans l’ère du temps et pour tous ceux qui ont forcément adoré la série originale, celle-ci ne lui fait pas d’ombre. Elle s’avère même dans la continuité.

 

Note : 7/10. En bref, une forme de nostalgie réussie avec des personnages tous attachants, un récit aux petits oignons et un bel équilibre entre comédie et émotions.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article