Loot (Saison 1, 10 épisodes) : rupture philantrophique

Loot (Saison 1, 10 épisodes) : rupture philantrophique

Il n’y a rien d’exceptionnel dans Loot et pourtant c’est léger et aérien. Ce n’est pas hilarant mais attachant grâce notamment à la générosité à l’écran de Maya Rudolph que je suis plus qu’heureux de retrouver dans une série. Alan Yang (Parks & Recreation, Forever) et Matt Hubbard (30 Rock, Parks & Recreation) nous offrent ici une comédie limitée par son manque d’ambitions mais une comédie de bureau plutôt efficace pour ce qu’elle propose. Loot est avant tout une comédie qui cherche à moquer le train de vie extravagant de son héroïne en la mettant face au fait accompli (notamment quand elle découvre qu’elle détient presque tous les parcs d’attraction aux Philippines) afin de lui faire prendre conscience de plein de choses sur la vie en général. L’entrée en matière permet de prendre connaissance de son con de mari incarné par un toujours très bon Adam Scott. Je regrette d’ailleurs qu’il ne soit pas plus présent dans la série même si Loot incarne surtout Molly, notre héroïne. La dynamique que Loot tente de créer entre Maya Rudolph et Nat Faxon est intéressante. J’aime beaucoup cet acteur et je trouve que la série en fait bon usage même si ce n’est jamais exceptionnel non plus.

 

Après avoir découvert la trahison de son mari depuis 20 ans, la milliardaire, Molly Novak, s'enfonce dans une spirale autodestructrice qui alimente les tabloïds. A sa grande surprise, une fondation de bienfaisance dirigée par Sofia Salinas, va aider Molly à remonter la pente.

 

Comme beaucoup de comédies de bureau, Loot nous balance un groupe de personnages que l’on n’imaginerait pas travailler ensemble mais qui finalement vont apprendre à se connaître et créer ainsi un vrai groupe. Loot a forcément quelque chose de Parks & Recreation par moment même si ce n’est pas aussi mémorable. Il n’y a pas de scènes d’anthologie dans Loot, juste cette petite brise qui passe et qui fait du bien après dix épisodes. Loot est donc un peu comme une tentative de la part d’Apple d’avoir sa propre sitcom de network (et pas de service de streaming). Molly n’est pas très enthousiaste, un peu comme Leslie Knope mais Maya Rudolph n’a pas le même charme et la même folie dans sa façon d’incarner son personnage. Elle a une liberté qui se ressent tout au long de la saison mais j’aurais presque adoré voir un peu plus de ce qu’elle sait faire. Elle l’a déjà prouvé par le passé et Loot ne lui donne pas l’occasion de montrer toute l’étendue de son talent.

 

Malgré tous ses défauts, Loot inspire tout de suite quelque chose de sympathique. Il y a une vraie alchimie entre les personnages qui permet forcément d’avoir envie de rester jusqu’au bout sans trop se prendre la tête. Loot ne cherche pas à être ce qu’elle n’est pas et c’est finalement ce qui la sauve aussi en grande partie. Le casting est plus séduisant que l’humour qui manque par moment mais les personnages sont bien écrits et c’est une vraie force dans une telle série. Je ne sais pas ce que Loot pourrait raconter dans une saison 2 mais je suis curieux de le découvrir. C’est facile à regarder et le final de la saison installe quelques idées pour la suite qui s’avèrent bien plus prometteuse. Peut-être que Loot a plus de potentiel sur la longueur, un peu comme Parks & Recreation ou The Office qui se sont vraiment révélées après leurs premières saisons respectives. Si vous cherchez quelque chose de frais avec de la bonne humeur alors donnez sa chance à Loot, elle vous donnera la banane.

 

Note : 6/10. En bref, pas exceptionnelle mais une alchimie se créée rapidement entre les personnages et permet de finalement trouver ici une comédie de la bonne humeur.

Disponible sur Apple TV+

Apple a renouvelé Loot pour une saison 2.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

K
J'ai tenu 5 épisodes en en attendant certainement trop, mais je me suis rapidement ennuyée.
Répondre