Mike (Mini-series, 8 épisodes) : Mike Tyson derrière les gants

Mike (Mini-series, 8 épisodes) : Mike Tyson derrière les gants

On comprend rapidement pourquoi Mike Tyson n’est pas très content de Mike mais pour le téléspectateur c’est une bonne mini-série. En grande partie grâce au casting et notamment la prestation de Trevante Rhodes. Ce dernier brille du début à la fin dans la peau du boxeur d’exception devenu un connard détesté avant de faire son mea culpa. Lorsque Mike Tyson dit « Every time I thought something was wrong, I f**ked it up even more. », on comprend tout de suite ce que cette mini-série veut faire et surtout nous raconter. Cela symbolise parfaitement la vie de Mike Tyson alors que ce dernier, de par ses choix de vie, a souvent empiré sa propre existence. Mike est une vraie critique de la célébrité et Craig Gillespie en fait quelque chose en adéquation avec ce qu’il nous a habitué à voir de lui (i, Tonya et Pam & Tommy). Il a réalisé deux épisodes de Mike et on sent qu’il a donné le ton créatif de la mini-série. C’est énergique dans la mise en scène et l’on est alors mis dans la peau de ce boxeur. Notamment lors des matchs sur le ring qui sont des moments certes courts mais diablement efficaces visuellement.

 

Mike retrace les hauts et les bas de la carrière et de la vie privée de ce boxeur d’exception devenu un temps infréquentable puis réhabilité après avoir fait amende honorable. Au-delà de l’athlète mondialement connu, la minisérie traite des problèmes de classe sociale aux États-Unis, du racisme, de la célébrité, des médias, de la misogynie, de la fracture sociale, du rêve américain et du rôle de chacun dans la construction de ce mythe moderne.

 

Mike comprend rapidement qu’elle ne peut pas raconter la vie de cette célébrité sans passer par ses moments les plus sombres. Cela permet aussi de donner une vraie vie au projet et à la mini-série dans son intégralité. Il n’y a rien de mauvais pour Mike Tyson dans cette mini-série qui n’oublie pas justement de faire le mea culpa du personnage. Si ces huit épisodes sont forcément beaucoup à digérer en peu de temps, Mike aurait presque mérite de durer plus longtemps afin de mettre encore plus abîme son héros. Je n’aurais pas été contre le double d’épisodes afin que l’on ait plus de temps pour se plonger dans tous les évènements de la vie de Mike Tyson. Il y a tellement de choses à nous raconter en si peu de temps que l’on a l’impression par moment de ne pas profiter de tout ce que la série a à offrir. Certes cela donne un rythme effréné à la série mais j’aurais préféré que l’on prenne peut-être plus de temps.

 

Malgré tous les défauts que Mike peut avoir et la controverse qui a entouré la série, c’est un biopic qui sait comment nous mettre sur le ring. L’écriture est dynamique, la bande originale rythmée et la mise en scène énergique. Il y a ici tous les ingrédients que l’on a envie d’attendre d’un biopic sur cette légende de la boxe. Mike n’oublie pas d’être drôle mais surtout mélodramatique. Certains moments de la vie de Mike Tyson ne sont pas tout roses et permettent aussi d’apporter une sensibilité étonnante. On s’attache finalement à ce con. Mike parvient à nous plonger dans un univers à sa façon avec brio par moment et moins à d’autres. Mais la mécanique huilée de la série permet de ne jamais s’ennuyer et de se laisser bercer par ce que Mike Tyson veut nous raconter de lui ici. Les passages à vide et les plus sombres de sa vie sont eux aussi intéressants car ils permettent finalement de voir l’homme autrement. Pas forcément comme il a fasciné sur le ring de nombreux spectateurs mais plutôt par le fait qu’il reste un être humain qui a été rongé par le système. Je dois avouer que je suis maintenant curieux de découvrir la série de Mike Tyson avec Jamie Foxx dans le rôle titre.

 

Note : 7/10. En bref, un biopic étonnant qui se repose grandement sur le talent de Trevante Rhodes mais qui grâce à une mise en scène énergique, une bande originale soignée et une écriture rythmée nous délivre un récit percutant.

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article