The Capture (Saison 2, 6 épisodes) : deep fake d'influence

The Capture (Saison 2, 6 épisodes) : deep fake d'influence

La première saison de The Capture était bien plus captivante que cette saison 2. Cette saison parler de diplomatie internationale après qu’un dissident de Hong Kong soit assassiné à Londres. The Capture ne perd pas des yeux qu’elle est un thriller conspirationniste et s’empare alors plutôt bien de son sujet. Dès le début, la saison ne perd pas de temps pour installer une nouvelle histoire et nous conduire vers quelque chose de paranoïaque. Pour autant, je dois avouer que la saison 2 de The Capture est bien moins palpitante et efficace que la première. Au début, les chinois semblaient vouloir mettre en place leur propre vision des choses en utilisant les fameux deep fake. Sauf que surprise, au milieu de la saison il y a un twist. Ce ne sont pas les chinois mais les russes. Une fois arrivé à l’avant dernier épisode de la saison, je dois avouer que je n’ai jamais été aussi confus. Si l’on me demandait après cette saison de faire un retour en arrière sur tout ce qui s’est passé alors je suis sûr que je serais complètement perdu.

 

Paapa Essieu sous les traits d’Isaac Turner n’était pas vraiment à la hauteur au début. Une fois son interview truquée passée à la télévision alors The Capture commence enfin à donner plus de matière à son personnage et à le rendre plus percutant. The Capture perd complètement le fil de son intrigue quand le vilain n’est pas le patron chinois voulait contrôler les frontières britanniques à travers un logiciel de reconnaissance faciale mais le vilain geek Gregory Knox. Ce personnage est tellement bête et mal écrit que l’on ne peut pas spécialement se prendre au jeu. Cela me rappelle certains vilains des pires films de James Bond. Il n’y a aucune personnalité et The Capture glisse alors vers quelque chose de cartoonesque pas vraiment intéressant. C’est à ce moment là que l’intrigue de la saison perd alors pied. Knox a donc décidé de manipuler les votes afin de faire en sorte que Turner devienne Premier Ministre sans le dire à Turner en premier ?

 

Il n’y a pas vraiment de sens dans cette partie de l’histoire car la série réussi mieux dans l’installation de ses différentes pièces du puzzle que la façon de les rassembler afin de former un tout. Le dernier épisode doit alors rassembler toutes les intrigues et tous les personnages afin de former une conclusion. Cela évolue de façon bien trop rapide pour pouvoir comprendre tout ce qui se passe à l’écran. En perdant trop de temps dans les épisodes 3 et 4, la saison 2 de The Capture s’est donc égarée et dans le but de tout terminer, elle doit accélérer plus qu’il n’en faut le récit. La conclusion est assez satisfaisante en soi alors que le programme de « correction » est enfin exposé au public mais certains moments surréalistes empêchent finalement au plaisir d’être entier. J’aime bien l’enchaînement de twists car cela permet de donner un vrai rythme mais encore faut-il pouvoir les développer petit à petit avec intelligence. C’est donc du divertissement assez creux que The Capture a du mal à justifier. C’est jamais plausible mais cela reste assez élaboré aussi.

 

Dans un sens, cette saison 2 de The Capture est assez paradoxale. D’un côté c’est efficace et rythmé, de l’autre c’est complètement incompréhensible. La tension reste palpable dans les deux derniers épisodes ce qui permet d’oublier que l’on s’est ennuyé par moment. Je ne sais pas si une saison 3 de The Capture serait nécessaire à moins que les scénaristes aient une meilleure idée. Cette saison souffre justement d’idées mal exploitées qui n’ont pas le temps de créer quelque chose de cohérent. Notamment d’un point de vue du vilain, ridicule à souhait.

 

Note : 5/10. En bref, une saison correcte de par le rythme soutenu qu’elle continue de proposer mais le vilain est cartoonesque et les derniers épisodes ont tellement de choses à faire et raconter qu’il est difficile de cerner tout ce qui se joue de façon intelligible.

Prochainement sur France 2

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article