Critique Ciné : Novembre (2022)

Critique Ciné : Novembre (2022)

Novembre // De Cédric Jimenez. Avec Jean Dujardin, Anaïs Demoustier et Sandrine Kiberlain.

 

Après Bac Nord, Cédric Jimenez nous raconte l’histoire de ces hommes et des femmes qui ont traqué les terroristes des attentats du 13 novembre 2015. Plutôt que de faire dans le sensationnalisme (dont Jimenez se moque avec de multiples séquences reprises des chaînes d’information) en reproduisant toutes les actions des terroristes, Novembre préfère rendre hommage aux enquêteurs de l’anti-terrorisme français. Le film sait comment faire pour créer quelque chose de dynamique durant presque deux heures et l’on est alors plongés avec ces hommes et ces femmes entre la pression des médias, la peur d’une nouvelle attaque (qui a fort heureusement été évitée) et des erreurs qu’ils ont pu commettre (un dealer de cocaïne pris pour un terroriste, une enquêtrice qui fait sa petite enquête de son côté sans suivre les protocoles révélant un agent infiltré, etc.). Ce qui fait la force première de Novembre c’est son scénario alors que chaque détail compte et permet d’aller de l’avant dans le récit. On sent que l’histoire ne nous lâche jamais pour mieux nous surprendre.

 

Une plongée au cœur de l’Anti-Terrorisme pendant les 5 jours d'enquête qui ont suivi les attentats du 13 novembre.

 

Certaines scènes sont impressionnantes et parviennent à nous tenir en haleine de bout en bout alors que la vie personnelle des enquêteurs s’entremêle parfois (notamment à cause de l’émotion). Si Bac Nord n’était pas toujours réussi, il avait le mérite d’être percutant par son rythme. Novembre est bien différent, plus mature et plus intelligent. On reste dans la thématique classique de l’enquête policière mais elle a un côté parfois un brin documentaire où au plus près de ces hommes et ces femmes on découvre certains ressorts de l’enquête que l’on ne connaissait pas forcément. La narration reste propre au genre et ne le renouvelle pas. Novembre se repose donc grandement sur l’impressionnante histoire qu’il y a derrière et qui a ému toute la France. Sans ça, le film ne serait peut-être pas aussi important. La tension se joue donc dans certains petits moments bien travaillés et ce malgré le côté ultra linéaire du récit. C’est donc bien fichu, bien incarné (Anaïs Demoustier est clairement celle qui tire le film vers le haut) mais cela souffre tout de même d’un classicisme qui ne permet aucune sortie de route.

 

Note : 6/10. En bref, un récit palpitant qui offre à son casting de quoi délivrer à l’écran mais qui n’offre guère de surprises tant la trame narrative reste la même que n’importe quel film policier.

Sorti le 5 octobre 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article