Critique Ciné : Samouraï Academy (2022)

Critique Ciné : Samouraï Academy (2022)

Samouraï Academy // De Rob Minkoff, Mark Koetsier et Chris Bailey. Avec la voix VO de Ricky Gervais, Samuel L. Jackson et Michael Cera.

 

Malgré l’amour profond que je porte au cinéma d’animation, certains films ne sont vraiment pas à la hauteur. Sur le papier Samouraï Academy aurait pu être une sorte d’ersatz de Kung Fu Panda mais plutôt que d’être réellement amusant et beau à regarder, le film est presque tout l’inverse. C’est donc une bien pâle copie de Kung Fu Panda, sans l’humour et sans l’histoire percutante du film de Dreamworks. Quand on sait que Mel Brooks a co-écrit Samouraï Academy, je m’attendais au retour du génie comique de ce réalisateur et acteur notamment parce qu’il reprend ici Le shérif est en prison (dont une scène de Samouraï Academy est copiée-collée). Mais cela ne prend jamais vraiment malgré quelques belles trouvailles. A vouloir constamment répéter des choses que l’on a déjà vu dans le cinéma d’animation (et même dans le film quelques minutes auparavant), Samouraï Academy annihile souvent les effets de ses propres idées comiques. Jusqu’à l’overdose et l’ennui.

 

Hank est un chien enjoué qui rêve d’être samouraï dans un monde où ce privilège n’est réservé… qu’aux chats ! Moqué, refusé par toutes les écoles de samouraïs, il rencontre un gros matou grincheux, un maître guerrier qui finit par accepter de lui enseigner les techniques ancestrales des samouraïs. L’apprentissage va être rude pour le jeune chien remuant et dissipé : il faut apprendre à manier le sabre, devenir agile comme un chat, maîtriser les arts martiaux, et Hank n’est pas très doué.

 

Samouraï Academy n’est pas pour autant un film d’animation énervant. Le film saura séduire son public cible mais j’attendais tout de même quelque chose de plus original. Le scénario n’est pas consistant pour un sous et l’on se retrouve avec un enchaînement maladroit de scènes convenues et de gags qui n’en sont pas réellement. Je m’attendais à rire et je n’ai plus de grands souvenirs de ce film (en dehors d’une scène sur fond de « Gangnam Style » de Psy qui m’a arrachée les oreilles). Visuellement on aurait pu rêver mieux. C’est assez plat et lisse, sans offre réellement d’envergure et de profondeur dans la mise en scène. Le visuel est important dans le cinéma d’animation et Samouraï Academy n’offre pas grand chose de neuf là dedans. On retrouve donc tous les poncifs du cinéma d’animation et à la fin Samouraï Academy ne fait ni rire ni ne parvient à m’émouvoir. Je m’attendais tout de même à un film plus mémorable, plus amusant mais il réussi l’exploit de faire l’inverse.

 

Note : 3/10. En bref, à force de répéter des gags sans saveur et ne pas savoir procurer quelconque émotion avec son animation, Samouraï Academy est un échec cuisant.

Sorti le 12 octobre 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article