Critique Ciné : The Accursed (2022, direct to SVOD)

Critique Ciné : The Accursed (2022, direct to SVOD)

The Accursed // De Kevin Lewis. Avec Mena Suvari, Meg Foster et Alexis Knapp.

 

Je dois avouer que j’avais beaucoup aimé Willy’s Wonderland, le précédent film de Kevin Lewis avec Nicolas Cage. C’était maladroit mais tellement délirant et assumé en tant que tel que le résultat de son film d’horreur parvenait à être original. Rob Kennedy (The Midnight Man) lui a donc concocté une énième histoire de visions terrifiantes sur fond d’histoires de famille tordues avec The Accursed. Kevin Lewis parvient tout de même à faire quelque chose d’intéressant avec un scénario qui manque d’originalité et qui est malheureusement capable d’ennuyer rapidement. The Accursed n’est malheureusement pas aussi original que l’on aurait pu l’espérer. C’est fauché mais pas atypique. On retrouve tous les classiques du genre. Certaines scènes sont inspirées et assez terrifiantes pour faire leur petit effet. Il faut bien avouer que Mena Suvari et Meg Foster dans un film cela fonctionne assez pour éviter le raté total mais ce n’est pas non plus exceptionnel.

 

Quand sa mère, avec qui elle est en froid, se suicide, Elly est obligée de rentrer chez elle après avoir travaillé comme médecin bénévole à l'étranger. Déterminée à vendre la maison familiale et à reprendre sa vie en main, elle se retrouve hantée par des visions terrifiantes de sa mère...

 

Le plus gros problème de The Accursed est son histoire cousue de fil blanc. Aucune surprise à la fin, vous aurez déjà compris le dénouement avant même qu’il arrive à l’écran. Je m’attendais tout de même à quelque chose de plus inspiré de la part de Kevin Lewis, notamment car son précédent film était réussi et avait su créer quelque chose d’original avec le genre. Tout n’est pas à jeter pour autant car The Accursed sait tout de même offrir quelques bonnes surprises par moment et l’évolution du récit est assez sympathique elle aussi. Disons que l’on a tous les poncifs du genre mais que cela participe aussi au côté confortable quand on regarde ce genre de films. La maison est aussi bien travaillée ce qui permet de participer à créer une certaine ambiance, parfois trop sombre pour profiter pleinement du film dans son intégralité. Du coup, en dehors de quelques bons moments, The Accursed offre tout ce que l’on peut attendre sans véritablement être capable de nous surprendre. Et c’est bien mieux réalisé que la moyenne des films d’horreur à petit budget du même genre que l’on voit par dizaine chaque année au mois d’octobre.

 

Note : 4.5/10. En bref, Kevin Lewis parvient à apporter quelque chose avec sa mise en scène et le casting est réussi mais l’histoire, tellement classique et éculée, a du mal à surprendre et laisse un arrière goût convenu.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article