Critique Ciné : Ticket to Paradise (2022)

Critique Ciné : Ticket to Paradise (2022)

Ticket to Paradise // De Ol Parker. Avec George Clooney, Julia Roberts et Billie Lourd.

 

Des acteurs comme George Clooney et Julia Roberts, grands habitués des rom-com, auraient pu faire quelque chose d’autre que nous offrir une carte postale de leurs vacances à Bali. C’est sympathique de se faire offrir des vacances dans une station balnéaire paradisiaque comme Bali pour tourner un film aussi mauvais que Ticket to Paradise. Car Ticket to Paradise raconte la typique histoire d’un couple, maintenant séparé, qui va se retrouver dans un décor paradisiaque et finir par recoller les morceaux. George Clooney et Julia Roberts sont parmi les rares grands acteurs à Hollywood capables de vendre tout et n’importe quoi au cinéma. Ils m’ont eu avec Ticket to Paradise et ce n’est pas reluisant. Leurs aventures de couple bourgeois qui eux seuls auront les moyens de se payer des vacances à l’autre bout du monde pour terminer d’arrêter le mariage de leur fille c’est devenu ridicule. On se retrouve avec tous les pièges classiques du genre, tous les poncifs de la rom-com sous respirateur artificiel. Rien de plus.

 

Un couple séparé est réuni pour tenter d’empêcher leur fille de commettre la même erreur qu’eux jadis : céder au coup de foudre.

 

David et Georgia, notre couple vedette, décide donc de partir à Bali pour éviter que leur fille se marie. Ils vont mettre au point une stratégie tout ce qu’il y a de plus bête pour arriver à leurs fins. Là où Ticket to Paradise aurait pu soit sombrer dans la comédie basique (mais amusante) ou dans le drame romanesque (mais touchant), il n’est rien de tout ça. On a donc de jolis décors (et quelques fonds verts bien dégueulasses, notamment une scène sur la plage avec Julia Roberts) mais rien de plus à nous offrir. Ol Parker (à qui l’on doit le second volet de Mamma Mia) n’offre rien dans sa mise en scène si ce n’est quelque chose d’anémique. Proche de l’encéphalogramme plat. Il n’y a même rien de drôle alors que Ticket to Paradise se veut drôle. La séquence des turbulences dans l’avion dans le premier tiers du film est éculée et surtout ridicule. Même le reste du casting ne survit pas au récit moribond : Kaitlyn Dever (très drôle dans Booksmart) se retrouve ici dans un rôle sans intérêt. Seul aimer son nouveau petit ami semble définir le personnage.

 

Tout est donc brossé en surface et fini par devenir l’ombre de lui-même. Comment de tels talents ont pu se retrouver devant cette caméra insipide ? Je me le demande. J’ai peut-être une idée mais elle ne plaira pas en ces temps de récession. Un scénario ça se travaille et ça ne se transforme pas en truc sans intérêt comme ici. Si vous avez envie de voir Julia Roberts et George Clooney, revoyez leurs anciens films celui-ci ne vaut pas du tout le coup d’oeil.

 

Note : 2/10. En bref, toujours la même histoire de couple bourgeois qui eux seuls ont les moyens d’aller à Bali pour recoller les morceaux de leur couple sans intérêt. Passez votre chemin, vous aurez gagné presque deux heures de votre vie.

Sorti le 5 octobre 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

K
Nullissime et c'est bien triste. Seul le numéro de danse de Clooney est à sauver.
Répondre