Critiques Séries : Chucky. Saison 2. Episode 2.

Critiques Séries : Chucky. Saison 2. Episode 2.

Chucky // Saison 2. Episode 2. The Sinners Are Much More Fun.

 

« Hi, I’m Chucky. Wanna pray? »

Don Mancini est en train de devenir le créateur de séries d’horreur ultime. Cette saison 2 démarrait sur les chapeaux de roues mais cet épisode est encore meilleur. L’épisode précédent était un épisode de transition réalisé dans le but de rassembler Jake, Lexy et Devon envoyés dans un pensionnat catholique. Plutôt que de répéter le schéma de la première saison, Chucky nous adapte ici à un nouveau lieu et à de nouvelles dynamiques. L’arrivée de nouveaux personnages et la bienvenue en plus de nous offrir le retour d’un ancien de la saison précédente. Il y a énormément de choses amusantes dans cet épisode en plus de créer une ambiance différente, plus sombre et moins pop. La saison 1 était ultra colorée alors que cette saison, dans son ambiance sombre d’école catholique, offre ainsi un tout nouveau terrain de jeu à la série.

 

Comment ne pas apprécier ce retour de Chucky. L’épisode est suffisamment intelligent pour nous introduire tout un tas de nouveaux personnages en plus de nous permettre de voir l’intrigue avancer. Le Chucky présent dans cet épisode n’est pas le même que celui du premier épisode. Il ne cherche pas à tuer qui que ce soit dans l’école mais plutôt à donner des informations au vrai Chucky que l’on a vu dans l’épisode précédent. Mais Chucky a d’autres chats à fouetter aussi avec Tiff et Nica. Les différentes apparitions de Chucky dans cet épisode sont importantes. Bien plus que l’on ne pourrait l’imaginer. Cela permet aussi de voir dans quelle direction compte aller la saison en plus de nous en révéler un peu plus sur ses plans de vengeance. Pour le moment, l’école catholique ressemble à un retour au point de départ. Comme dans la saison dernière où Lexy, Jake et Devon étaient au lycée. Seul le lieu en lui-même a changé.

 

Tiffany Valentine est elle aussi de retour. Jennifer Tilly a toujours été excellente dans l’univers de Chuck et elle continue de m’impressionner. Elle vit désormais recluse avec Nica dont elle a coupé les 4 membres pour qu’elle ne s’échappe pas. On sait que l’esprit de Chucky continue d’être présent dans le corps de Nica et cet épisode exploite cet élément avec beaucoup d’intelligence. On sent que Chucky cherche à préparer le terrain pour la suite de la saison. Nica est recherchée pour meurtre et étant donné qu’elle partage son corps avec l’esprit de Charles Lee Ray, ce n’est pas étonnant. Chucky veut se venger de Tiff et je me demande comment la série compte développer cet élément plus amplement. Avec l’arrivée de Glen/Glenda à la fin de cet épisode, Chucky reprend une fois de plus des éléments des films précédents (en l’occurrences ici Seed of Chucky (ou Le Fils de Chucky en VF) le film de 2004 et cinquième de la franchise). Je me demandais quand est-ce que Glen/Glenda allait arriver étant donné que la promotion de la série l’indiquait. J’ai en tout cas hâte de voir la suite.

 

Grâce à une gestion soutenue du rythme, cet épisode est excellent. On ne s’ennuie pas et Chucky sait nous réserver suffisamment de surprises pour maintenir son récit à flot. Difficile de faire des séries slashers mais l’univers de Chucky est tellement barré qu’il y a encore énormément de choses à faire. La saison précédente permettait de revenir sur les quatre premier films (avec Andy et Tiffany) et les six et septième (avec Nica) alors que cette saison permet de revenir sur le cinquième. Il y a une vraie inventivité qui me fascine dans cette série et j’ai hâte de voir la suite.

 

Note : 8.5/10. En bref, Chucky continue d’être créative et de nous offrir à la fois le divertissement cynique attendu et une vraie intrigue avec moult rebondissements.

Disponible sur Salto US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article