Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 19. Episode 3.

Critiques Séries : Grey's Anatomy. Saison 19. Episode 3.

Grey’s Anatomy // Saison 19. Episode 3. Let’s Talk About Sex.

 

Le sexe c’est un peu une religion dans Grey’s Anatomy. Faire tout un épisode sur le sexe et la grossesse dans Grey’s Anatomy c’est une excellente idée. L’épisode est donc éducatif, coquin et amusant. Au travers du sexe, Grey’s Anatomy peut parler d’avortement. Depuis que l’avortement a été aboli au niveau national sur le sol américain, laissant chaque Etat décidé pour ses habitants, il fallait bien que la série médicale de Shonda Rhimes prenne le sujet à coeur. J’aime bien l’engagement que cette série a toujours eu envers les droits des femmes aux Etats-Unis. Le sujet de l’avortement est forcément fort et impliquait d’en faire un épisode. Quoi de mieux que d’ajouter Kate Walsh aka Addison dans l’aventure. J’adore ce personnage et elle représente tout ce que j’aime dans cette série. Dans Private Practice elle était impliquée dans les droits des femmes et leur grossesse donc cet épisode ne pouvait pas se faire sans elle.

 

Etrangement, le retour d’Addison m’a donné l’impression de voir un vieille épisode de Grey’s Anatomy. Les petits nouveaux résidents ont apporté quelque chose en plus, une vraie fraicheur dans cette série qui a le mérite de me donner chaque semaine une envie de revenir. Mais toutes les interventions d’Addison (notamment une discussion avec Richard dans l’ascenseur) apportent quelque chose. La série ne perd plus de temps et donne à tous les personnages de quoi grandir. Le côté ultra éducatif de l’épisode permet aussi d’apprendre aux gens des informations. Grey’s Anatomy joue un rôle éducatif auprès des téléspectateurs. Les étudiants sont un peu là pour représenter les téléspectateurs. Le fait est que les étudiants ne savent pas toujours tout un tas de choses car personne ne leurs raconte.

 

« Let’s Talk About Sex », dans toutes ses intrigues, me rappelle donc les débuts de la série quand celle-ci parlait de sujets de société. Si par moment on sent le besoin des scénaristes d’être moralisateurs, on va dire que cela colle parfaitement avec l’esprit Grey’s Anatomy. Surtout que la série ajoute un brin d’humour à tout ça. Blue et Jules me rappellent de leur côté Izzy et Alex aux débuts de la série. Je sais que je peux toujours courir pour revoir Izzy dans la série mais c’est un rêve que je n’ai pas abandonné. Kevin McKidd (qui a réalisé cet épisode) a un truc comique qui fonctionne là aussi. Depuis le début de la saison il est bien mieux dans ce genre de situations légères que dans les sempiternelles intrigues déprimantes que les scénaristes lui ont offert depuis quelques années.

 

Je me demande ce qui s’est passé pour que les scénaristes de Grey’s Anatomy se réveillent cette année. Est-ce le départ d’Ellen Pompeo (qui sera présente encore 5 épisodes cette saison) qui leurs a donné envie de faire d’autres choses et d’expérimenter. Si seulement son départ pouvait aussi marquer le retour d’anciennes figures de la série, je suis plus que pour ! Notamment Addison, elle pourrait revenir régulièrement dans la saison que je serais plus qu’heureux.

 

Note : 7.5/10. En bref, le sexe reste une religion dans Grey’s Anatomy et l’on retrouve ici l’ambiance des débuts.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article