Critiques Séries : House of the Dragon. Saison 1. Episode 9.

Critiques Séries : House of the Dragon. Saison 1. Episode 9.

House of the Dragon // Saison 1. Episode 9. The Green Council.

 

Cet avant dernier épisode de la saison arrive à un moment charnière de l’histoire des Targaryen : Viserys est décédé et le conseil doit décidé de qui posera son auguste fessier sur le trône de fer. Aegon est appelé à prendre place sur le trône mais Rhaenys s’avère être le véritable poids lourd de cet épisode. Dans un sens, « The Green Council » est une grande partie d’échecs intense. Otto révèle au début que Viserys lui a dit sur son lit de mort qu’il voulait Aegon sur le trône plutôt que Rhaenyra pour lui succéder. Alors que Otto rassemble un Small Council afin de décider de la suite, c’est assez étonnant de voir que tout les membres acceptent aussi facilement le changement de ligne de succession. Tout cela moins d’un jour après que Viserys ait annoncé qu’il voulait voir Rhaenyra sur le trône comme son héritière. Il se trouve que tout le monde sa conspiré dans le dos de tout le monde, dont Alicent. Je trouve ça fascinant car pour une fois des discussions de jeux de pouvoirs fonctionnent bien et apportent une véritable tension dans cet épisode.

 

Otto et les autres ont un plan pour couronner Aegon et ce plan inclus de tuer Rhaenyra, Daemon et leurs enfants. La guerre civile à venir est intéressante mais permet aussi à l’épisode d’avoir de vraies choses à nous raconter. Lorsque Lord Beesbury, loyal jusqu’au bout à Viserys, parle de régicide alors Ser Criston Cole le tue brutalement sans crier gare. Il y a quelque chose de choquant dans ce moment et en même temps logique. La bataille pour le trône de fer pour continuer et surtout met en danger un bon nombre de personnages différents. L’épée de Damoclès qu’il y a au dessus de la famille de Raehnys est intéressante car elle apporte un vrai rythme à l’épisode et surtout tout un tas de surprises inattendus. Après la mort de Lord Beesbury, c’est Ser Harrold Westerling, dernier homme vertueux du conseil qui décide de démissionner. La façon dont Clare Kilner, la réalisatrice de l’épisode, revient constamment sur le visage livide d’Alicent en dit long. Cette dernière reste médusée mais ne peut rien faire.

 

Bien qu’elle ait souvent eu une morale discutable, elle a toujours été dévouée à Viserys. Elle ne va pas laisser Otto ordonner la mort de la fille du mari qu’elle a tant aimé. Malgré toute la rancoeur qu’il y a entre les deux femmes, cet épisode est probablement le premier de House of the Dragon qui montre à quel point Alicent aime Raehnys. D’une certaine façon. Alicent est maintenant de la partie et le jeu commence quand le Prince Aegon, le petit con qui doit être couronner manque à l’appel. Si le couronnement est un moment étonnant de l’épisode, House of the Dragon a une dernière surprise pour nous et pas des moindre : l’apparition du dragon avec Raehnys sur son dos est un grand moment qui marque aussi le début d’une guerre. Car si Raehnys est assez intelligente pour ne pas tuer Alicent et toute la petite famille, elle est intelligente pour prendre son dragon et démarrer ce que l’on attendait depuis le début. Cet épisode joue petit à petit l’effet de surprise et je dois avouer qu’il est assez intense et dense pour tenir ses promesses.

 

Note : 8/10. En bref, un jeu d’échecs grandeur nature qui lance les hostilités.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article