Critiques Séries : Interview with the Vampire. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : Interview with the Vampire. Saison 1. Episode 3.

Interview with the Vampire // Saison 1. Episode 3. Is My Very Nature That of a Devil.

 

Après deux solides épisodes introductifs, « Is My Very Nature that of a Devil » m’a tout simplement bluffé. Il y a quelque chose qui dans le visuel, les dialogues et l’histoire parvient à nous agripper et ne jamais nous lâcher durant tout l’épisode. Il y a des émotions étonnantes mais on peut aussi bien rire, pleurer et avoir le coeur brisé. Interview with the Vampire nous fait passer par tellement de sentiments et émotions différentes à chaque épisode que je ne peux qu’adorer le résultat. Le casting joue beaucoup dans la réussite de cette série. Je dois avouer que j’ai tellement d’amour pour le film original que j’avais peur que Interview with the Vampire n’arrive pas à tenir les promesses du début mais je suis heureux de voir que c’est bel et bien le cas. Cet épisode est même meilleur que les deux précédents alors que l’on prolonge un peu plus l’histoire et que l’on peut enfin apprécier les différentes relations développées.

 

Le sexe est aussi important. Au delà du côté très érotique d’une scène de fellation c’est la façon dont Louis, derrière ses pulsions, tente de se freiner afin de ne pas tuer celui avec qui il fricote. La relation entre Louis et Lestat continue d’évoluer mais Louis cherche à garder une certaine forme d’humanité. Jacob Anderson a quelque chose de fascinant. Il apporte à son personnage un truc que je n’attendais pas du tout et que j’avais déjà entr’aperçu dans le premier et le second épisode. Louis a du mal à trouver sa place en tant que vampire et cherche à se raccrocher au peu d’humanité qu’il y a au fond de lui. Car un vampire a forcément des besoins (celui de boire du sang). On sait que dans le futur il va arrêter de tuer pour se nourrir (c’est en tout cas ce qu’il explique au journaliste).

 

Le parallèle que Interview with the Vampire parvient à faire entre le présent avec le journaliste et son passé me plaît énormément. Forcément, Interview with the Vampire ne serait rien sans quelques rebondissements mais c’est avant tout cette romance profonde et cette quête d’identité qui forge le caractère de la série elle-même. Jusqu’au bout cet épisode maîtrise ses personnages, son écriture très littéraire et en même temps si moderne afin de créer une ambiance différente de ce que l’on a pu voir tout en prolongeant l’univers et en allant plus loin. Au fond cet épisode ne fait que raconter un peu plus l’histoire de Louis mais c’est justement cette histoire qui est fascinante.

 

Note : 8.5/10. En bref, un épisode passionnant qui donne envie d’aimer encore plus Interview with the Vampire.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article