Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 6. Episode 4.

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 6. Episode 4.

The Good Doctor // Saison 6. Episode 4. Shrapnel.

 

Glassman commence à me courir sur le haricot. J’étais content de le retrouver l’an dernier aux côtés de Shaun mais cette saison semble vouloir que l’on déteste le personnage tant elle n’a rien à raconter à son sujet si ce n’est faire en sorte qu’il soit énervé contre Andrews ET Lea. Le fait que ces deux aient donné leur avis sur la situation entre Shaun et Lim ne lui a pas plu. Il faudrait peut-être penser à réfléchir avant de parler et les scénaristes ne sont pas très futés. Toute cette situation commence à devenir un brin ridicule voire ennuyeuse. Glassman fait du boudin à Shaun durant tout l’épisode jusqu’au moment où il se décide à lui parler. A partir délivrer tout un tas de non sens ridicule qui permet enfin à Shaun de prendre les choses en main, l’exercice en lui-même est frustrant et l’intrigue ennuyeuse. Sauf que The Good Doctor a probablement encore une suite en stock. C’est en tout cas ce que suggère la dernière partie de cet épisode. La relation entre Shaun et Glassman a toujours été intéressante et importante mais les scénaristes ne savent probablement plus quoi en faire si ce n’est créé des conflits sans intérêt.

 

Glassman a toujours été le père de substitution de Shaun, ainsi que son mentor. L’égo de Glassman n’a jamais été ma tasse de thé et cette saison reprend les sempiternels problèmes de The Good Doctor. Dès que la série fait quelque chose de bien, il faut toujours qu’elle ruine tout. Glassman pense donc que le refus de Shaun de faire les choses dans son sens lors de l’intervention sur Lim l’a rendu paralysée. Bon, ce qui est déjà pas mal c’est que la série va de l’avant donc c’est encourageant mais cette intrigue m’ennui. Je ne vois pas du tout où cela peut réellement nous emmener. On sait depuis le début qu’une issue différente aurait peut-être amené d’autres résultats ou non. On ne sait pas et jouer sur ces spéculations semble être l’occasion pour les scénaristes d’alourdir le récit en lui faisant durer plus qu’il n’en faut.

 

A côté de ça, je préfère largement le reste de cet épisode. Centré sur le médical, l’épisode fonctionne assez bien. On retrouve tout ce qui fait la force de The Good Doctor sans fioritures aucune. L’égo de Glassman est probablement l’une des pires choses qui arrive en ce début de saison alors que The Good Doctor partait sur de bons rails jusqu’à présent. Fort heureusement que cette semaine le médical est plus palpitant que la semaine précédente, ce qui permet de trouver quelques petits trucs qui fonctionnent et font enfin plaisir à voir. Je continue pour le moment l’aventure The Good Doctor, avec peine parfois, mais avec envie aussi. C’est assez paradoxal mais ce n’est pas comme si c’était nouveau…

 

Note : 4.5/10. En bref, l’égo de Glassman me court sur le haricot. Reste le côté médical, réussi, qui permet de ne pas laisser totalement l’épisode sur le carreau.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article