Critiques Séries : The Good Fight. Saison 6. Episode 7.

Critiques Séries : The Good Fight. Saison 6. Episode 7.

The Good Fight // Saison 6. Episode 7. The End of STR Laurie.

 

Après un épisode choc et brillant, cet épisode revient un peu plus à la mécanique usuelle de la saison. Il restait cependant une intrigue : l’alliance difficile que Liz et Ri’Chard avaient formés en lien avec l’avenir du cabinet. Il se trouve qu’ils partagent un mépris pour STR Laurie. Ils ont alors convenu la semaine dernière d’éliminer STR Laurie ensemble. Avec tout ce qui a été fait, c’est un peu décevant de voir les choses aller dans cette direction. La raison pour laquelle l’argent n’a jamais coulé à flot chez Reddick & Associates c’est que STR était en affaire avec des russes et que ses comptes ont été gelés à cause des sanctions contre la Russie pour avoir envahi l’Ukraine. C’est assez tôt dans l’histoire et pourtant les King ont réussi à intégrer l’histoire des sanctions contre la Russie dans The Good Fight. C’est une bonne idée mais STR affirme que l’argent représente des activités passées et plaident pour sauver leurs comptes. Le truc c’est que les affaires de STR Laurie sont bien plus douteuses que ne le pensent Liz et Ri’Chard, rendant le tout assez intéressant.

 

Le problème c’est lorsqu’un dirigeant de STR prend la parole et admet essentiellement avoir blanchi de l’argent russe par Israël avec de la cryptomonnaie. J’aime bien le fait que The Good Fight soit aussi informée sur le fonctionnement des choses et de la loi car cela donne tout de même un épisode intelligent. Et écrit de façon intelligible. Cette partie de l’épisode est assez foutraque par moment, nous trimbalant dans tous les sens sans que cela n’ait l’impact voulu. Le raid du FBI qui conclut l’épisode ne signifie pas forcément la fin de STR Laurie mais le titre de l’épisode oui. Je suppose donc que l’on a notre conclusion, presque bâclée sur la fin. J’ai préféré l’autre intrigue de l’épisode, plus provocante qui amène une université face à des anciens étudiants qui voudraient que leurs frais de scolarité soient remboursés. Le président de l’université et son petit discours ne font que rendre le tout encore plus rigolo et en même temps cynique.

 

C’est dans ce genre d’intrigues que The Good Fight est la meilleure et la plus pertinente. Cette intrigue secondaire de l’épisode est presque aussi bonne que celle de l’épisode précédent sauf qu’elle n’a pas assez de place. C’est dommage car j’aurais préféré que l’on se concentre là dessus plutôt que STR Laurie qui finalement n’offre rien de neuf ou de mémorable. Pour ce qui est de l’affaire des grenades, on arrive à grands pas à la date indiquée dessus : le 11/10. C’est aussi la date du tout dernier épisode de The Good Fight. Je me demande vraiment ce que la série nous prépare mais avec les tensions et la folie qui règne dans les rues de Chicago, je ne serais pas surpris que cela devienne réellement le chaos comme jamais on n’a pu le voir se manifester chez les King.

 

Note : 6/10. En bref, un épisode transitif qui a parfois du mal à gérer sa première intrigue. Son intrigue secondaire est par chance excellente et cynique à souhait. Elle aurait mérité de prendre la place d’intrigue principale.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article