Critiques Séries : The Lord of the Rings: The Rings of Power. Saison 1. Episode 7.

Critiques Séries : The Lord of the Rings: The Rings of Power. Saison 1. Episode 7.

The Lord of the Rings: The Rings of Power // Saison 1. Episode 7. The Eye.

 

L’épisode précédent de The Lord of the Rings: The Rings of Power était un sacré moment de télévision et ce n’est pas « The Eye » qui compte changer la donne. Un brin moins impressionnant que l’épisode précédent, l’épisode ne déçoit pas. Notamment car il sait donner suite aux évènements du précédent en gérant les conséquences de façon intelligente. Bien évidemment la série a quelques défauts, notamment sur quelques facilités ici et là autour de certains personnages mais le récit avance drastiquement. The Lord of the Rings: The Rings of Power parvient à trouver le bon équilibre après avoir tâtonné par moment durant la saison. L’approche de The Lord of the Rings: The Rings of Power est clairement celle du temps. La série n’a pas voulu accélérer de trop les choses afin que l’on s’imprégner petit à petit de l’histoire et des personnages. Avec l’éruption du volcan dans l’épisode précédent, The Lord of the Rings: The Rings of Power reprend le récit où on l’avait laissé.

 

L’épisode précédent avait réussi le pari de délivrer ces fameuses grandes batailles épiques dont les fans du genre raffolent (et moi aussi par la même occasion). Pour autant, The Lord of the Rings: The Rings of Power n’est pas une série qui doit enchaîner les grandes batailles car ce n’est pas le but précis. La série n’a jamais été sur des grandes trahisons, des manoeuvres politiques ou de la violence comme l’univers de Game of Thrones par exemple. L’obscurité de cet épisode ne fait que rendre le tout encore plus percutant et mémorable. Entre héritage et amitié, créer la division est toujours intéressante pour une série de cet acabit. D’autant plus que c’est ici une occasion de surmonter les préjugés de chacun et trouver espoir et amour auprès de leurs concitoyens de la Terre du Milieu. Cet épisode, visuellement saisissant continue de prolonger ces thématiques alors que Galadriel, Elendil et Durin tentent de garder espoir à un véritable moment de désespoir.

 

Le directeur de la photographie Alex Disenhof utilise l’éruption et délivre un visuel rouge et orange qui a de quoi surprendre. Galadriel se réveille au milieu d’une terre réduite en cendre, pleine de poussière sur elle et commence à chercher des survivants. C’est là qu’elle va trouver le jeune Theo. Le but ultime de la saison est de faire en sorte que tous les personnages se retrouvent et cet épisode ne fait pas défaut à ce but. Notamment avec les Brandyfoots qui vont arriver à leur but. Les pouvoirs de l’Etranger continuent d’effrayer les Harfoots et je peux les comprendre. En gérant aussi bien les conséquences de la fin de l’épisode précédent, The Lord of the Rings: The Rings of Power parvient à créer un grand spectacle qui génère une véritable émotion. Par le visuel mais aussi par l’histoire. Les dialogues ne sont pas toujours brillants mais l’ensemble rutile grâce à une belle synergie des choses. Galadriel par exemple qui a grandi au fil des épisodes et ses remords se ressentent pour la première fois dans cet épisode. Elle se sent responsable de l’explosion comme elle le dit si bien à Theo et dans un sens, à bien des égards, elle l’est.

 

Alors que de nouveaux ennemis se réveille, nos héros ont encore énormément de travail. Les Harfoots vont devoir reconstruire, faisant face à ce challenge avec beaucoup de coeur. Et tout le reste de The Lord of the Rings: The Rings of Power fonctionne presque à la perfection. Je ne m’attendais pas à ce que The Lord of the Rings: The Rings of Power atteigne un tel niveau mais la série démontre enfin qu’elle en a dans le ventre et surtout qu’elle a un véritable potentiel.

 

Note : 9/10. En bref, dans la lignée du précédent épisode celui-ci gère intelligemment les conséquences.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

V
9/10?!? alors là je ne comprends pas..Cet épisode est creux de chez creux. La situation est quasi la meme à la fin on a rien appris de plus. Et que dire des mélo drama autour de choses dont on sait qu'il ny'a aucun drama (toutes les éventuelles morts..comme Isildur...) et LA REVELATION sur le Mordor qui est juste Whaaaat? Non vraiment 9/10 no comprendo..on a pas vu le meme
Répondre