Critiques Séries : The Winchesters. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : The Winchesters. Saison 1. Episode 3.

The Winchesters // Saison 1. Episode 3. You’re Lost Little Girl.

 

Quand un démon hindou kidnappe deux enfants des voisins de Mary, alors l’enquête peut commencer. Cet épisode de The Winchesters m’a à la fois rappelé Supernatural et le budget et l’inspiration des dernières saisons de Haven (Syfy). Ce n’est pas forcément mauvais à proprement parler mais disons que visuellement The Winchesters ne donne pas dans la dentelle mais plutôt dans le gros tricot maison. Là où le style visuel de Supernatural était original et surtout intéressant, celui de The Winchesters n’est pas aussi efficace. Peut-être est-ce un manque cruel de moyens ou simplement des producteurs qui ne savent pas produire le côté spooky de la série mère. Cet épisode a beau reprendre des éléments parfaits pour la période d’Halloween, je m’attendais tout de même à ce que cela soit un peu plus travaillé. Comme à l’époque de Supernatural. L’intrigue en elle-même donne lieu à suffisamment de rebondissements et surprises pour éviter que l’on s’ennui mais je dois avouer que je m’attendais tout de même à tout autre chose aussi.

 

L’autre élément qui me déçoit une fois de plus ce sont les personnages. Je n’arrive pas à m’attacher à John et Mary alors que Ada par exemple apporte quelque chose de fun et amusant qui permet d’oublier certains défauts. The Winchesters n’arrive pas à reproduire l’alchimie qu’il y avait entre les frères Winchester ici et c’est un sacré problème. Si au fil des épisodes les scénaristes n’arrivent pas à rendre plus attachant ses héros, alors on risque bien de se lasser. En tout cas, pour ma part je m’attendais tout de même à des personnages avec un charisme plus élancé. Drake Rodger et Meg Donnelly n’arrivent pas vraiment à porter la série sur leurs épaules. Ils ressemblent à deux ados fonctionnels d’une série pour ado classique. Ils n’ont rien d’original à apporter au genre et deviennent donc assez transparents. A la fois car les dialogues ne sont pas toujours travaillés mais aussi car leur jeu est assez approximatif alors que le but de The Winchesters est de faire en sorte que John et Mary puissent vivre leur idylle et nous fassent rêver (ou faire des cauchemars) avec leurs aventures démoniaques.

 

Est-ce que cette histoire de démon hindou est palpitante ? Suffisamment pour garder un téléspectateur éveillé mais pas suffisamment originale pour sortir du lot. J’ai toujours aimé les histoires de démon qui mêlent des enfants. Ce n’est pas nouveau et Supernatural a déjà fait une flopée d’épisodes là dessus sauf que j’avais espoir que The Winchesters tente quelque chose de neuf. Je pense que ce qu’il manque à The Winchesters c’est Eric Kripke. Même si les producteurs ont réussi à relancer la série après qu’il ait claqué la porte à l’issue de ce qui était pour lui la saison finale de Supernatural, The Winchesters est en manque d’idées originales pour nous surprendre. J’ai envie de croire qu’il y a du potentiel car l’univers me plaît mais il va falloir faire en sorte que les personnages soient autre chose que des torchons mouillés qui sèchent au soleil.

 

Note : 4.5/10. En bref, un démon sympa mais une ambiance fauchée qui ne sait jamais faire bon usage de ce qu’il a entre les mains. Ada et Latika parviennent à sortir du lot quand les héros, Mary et John, continuent d’être des personnages transparents.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article