The Walk-In (Mini-series, 5 épisodes) : attaques et montée du néo-nazisme

The Walk-In (Mini-series, 5 épisodes) : attaques et montée du néo-nazisme

Ce que The Walk-In cherche à dénoncer et démontrer c’est à quel point les britanniques sont aujourd’hui divisés. Tout commence de façon assez choc et violente alors qu’un homme blanc entre dans un supermarché avec une machette et un marteau avant de frapper avec un asiatique, seul personne de couleur qui fait ses courses. Avec un point de départ comme celui-ci, difficile de rester de marbre. Mais cela permet aussi de placer au centre de The Walk-In l’idée de base : celle de la montée du néo-nazisme sur le sol britannique. Un véritable parallèle est fait avec la vie réelle et c’est peut-être ce que la mini-série a de plus terrifiant à nous offrir finalement. Mais pour la petite anecdote, The Walk-In s’inspire aussi de faits réels comme l’attaque dans le supermarché qui n’est autre que l’attaque du dentiste Sarandev Bhambra en 2015 par Zack Davies qui avait alors créé « White power » en l’attaquant. Le second fait dont The Walk-In s’inspire est le meurtre de Jo Cox en 2016 par Thomas Mair qui lui a tiré dessus et poignardé plusieurs fois tout en créant « This is for Britain ».

 

Un néo-nazi prévoit de tuer un député mais son plan est sur le point d’être déjoué par un informateur.

 

The Walk-In veut donc que l’on sache tout de suite que l’on n’entre pas chez les enfants de coeur mais dans un monde terrifiant, qui est aussi le notre. Entre temps, The Walk-In nous introduit Collins (incarné par Stephen Graham) qui utilise son expérience avec des groupes activistes anti-racistes et anti-faschistes pour le bien de la collectivité. Il donne des informations importantes sur les factions d’extrême droite qui pourraient amener à l’embrasement de la société. Ce portrait du néo-nazisme est tout simplement fort et surtout terrifiant. Alors que l’idéologie de droite continue de resserrer son emprise à travers le monde, le moment est bien choisi pour sortir The Walk-In. Mais Jeff Pope, le scénariste de The Walk-In, veut montrer à quel point le fascisme peut s’installer de manière silencieuse lorsque les conditions optimales se présentent. Cela rend le tout encore plus terrifiant car l’on ne sait jamais d’où peut venir le danger et quand celui-ci va frapper.

 

The Walk-In se déroule dans un contexte tendu : celui du référendum sur l’Union Européenne qui a scindé le Royaume-Uni en deux et créé un espace supplémentaire pour le renforcement de l’extrême droite grâce à la propagande anti-immigration qui a dominé une grande partie du discours. La conséquence mortelle de cette réthorique est exposée avec de véritables détails. The Walk-In n’est pas là pour nous prendre avec des pincettes mais bien faire montrer la mayonnaise afin que celle-ci ne lui lâche jamais. Les attaques sont des moments forts du premier abord et permettent d’accrocher tout de suite le regard du téléspectateur. Le fait que cela ne soit pas non plus très graphique permet d’éviter de créer trop de moments chocs mais malgré que cela se déroule en grande partie hors champ de la caméra, cela n’empêche pas au propos d’avoir son impact dans le récit.

 

Afin d’éviter de nouveaux drames, le groupe a besoin d ‘un infiltré, un walk-in qui donne son nom à la série afin de s’immerger dans ce monde et ainsi lui faire des rapports. The Walk-In est intelligente et parvient aussi à questionner l’objectif de ces gens et comment ils sont entraînés dans la politique de la haine à un point qui peut leurs donner l’envie de tuer des gens. En cinq épisodes on est alors scotchés par un récit palpitant qui peut surprendre mais qui n’est que l’état actuel des choses qui se déroulent dans notre société. C’est effrayant, bien réalisé et bien incarné.

 

Note : 7.5/10. En bref, une série édifiante sur la montée du fascisme et ceux qui tentent d’arrêter leurs actions au Royaume-Uni.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article