Critique Ciné : Amsterdam (2022)

Critique Ciné : Amsterdam (2022)

Amsterdam // De David O’Russell. Avec Christian Bale, Margot Robbie, Chris Rock et Matthias Schoenaerts.

 

David O’Russell a eu le génie d’écrire et réaliser des films étonnants comme Fighter (avec Christian Bale), Happiness Therapy (qui avait eu sa pluie d’Oscars) ou encore le moins bon American Bluff auquel Amsterdam ressemble par moment. Avec Amsterdam, David O’Russell abandonne sa muse Jennifer Lawrence afin de nous embarquer dans des aventures différentes. Amsterdam est pourtant un film ambitieux mais tellement fouillis qu’à la fin on perd rapidement le fil et la folie du récit. Le sujet de départ reste passionnant et c’est aussi ce qui fait finalement une partie de la force de ce film. Le casting étant impressionnant et bon, on arrive parfois à oublier les défauts. Amsterdam est un joli film et David O’Russell n’en est pas à son coup d’essai. Il sait ravir les yeux des spectateurs et c’est finalement pour quoi on vient voir ce film là. C’est même assez drôle aussi à de nombreuses reprises ce qui pourrait sauver le film mais ce dernier boite et fini par devenir un film un brin raté. Ce n’est pas un navet mais pas le film que l’on est sensé attendre d’un réalisateur de cette envergure, ne serait-ce que pour son scénario bancal qui ne sait jamais vraiment sur quel pied danser. 

 

L'histoire de trois amis proches qui se retrouvent au centre de l’une des intrigues parmi les plus secrètes et choquantes de l'histoire américaine.

 

Avec plus de deux heures de film, Amsterdam m’a ennuyé (j’ai même par moment failli faire une sieste dans la salle). C’est le casting qui m’a donné la force d’aller au bout et certains moments surprenants qui permettent au film de sortir un peu de certains de ses propres sentiers sinueux. Le côté ultra paradoxal d’Amsterdam c’est que le film se laisse regarder mais que le trop large casting ne permet pas de se prendre au jeu de tous les personnages et la longueur rend le tout parfois trop peu palpitant pour devenir mémorable. Les dialogues ultra bavards symbolisent assez bien le cinéma de David O’Russell (qui a lui-même écrit le scénario) mais cela empêche souvent de se laisser prendre par le récit et donc de s’impliquer dans le film. A vouloir sortir du cadre à de nombreuses reprises, Amsterdam ne laisse pas de souvenir impérissable en dehors de ses costumes et de sa mise en scène léchée. 

 

Par ailleurs, il faudrait arrêter de dire aux musicos que c’est une bonne idée qu’ils fassent du cinéma. Après Harry Styles depuis la rentrée, voici Taylor Swift déjà très mauvaise dans Cats qui prouve dans Amsterdam qu’elle n’a aucun talent pour la comédie. Il serait temps d’éviter de prendre des musiciens pour des acteurs, ce n’est juste pas possible. Certains ont très bien réussi (Lady Gaga en est le bon exemple) mais d’autres doivent arrêter tout de suite d’être castés pour le bien du cinéma. Le mélange des genres n’est pas une mauvaise idée mais pas toujours réussi pour autant non plus. En tout cas, Amsterdam n’est pas le film que j’attendais et il n’est jamais à la hauteur de ses propres ambitions.

 

Note : 4.5/10. En bref, trop de personnages, des séquences inutiles et une longueur qui s’éternise, Amsterdam ne vaut pas grand chose en dehors de la valeur de sa production tant dans le visuel réussi que dans les décors. 

Sorti le 2 novembre 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article