Critique Ciné : Balle Perdue 2 (2022, Netflix)

Critique Ciné : Balle Perdue 2 (2022, Netflix)

Balle Perdue 2 // De Guillaume Pierret. Avec Alban Lenoir, Stéfi Celma et Sébastien Lalanne.

 

Le premier volet de Balle Perdue a été un immense succès sur Netflix ce qui a poussé la plateforme à en commander un second volet. Le but ici est d’envoyer la sauce rapidement afin de nous montrer une fois de plus qu’il y a une belle démonstration de moyens. Guillaume Pierret démontre qu’il est bon dans la mise en scène de l’action et Alban Lenoir s’impose facilement. En allant encore plus loin que le premier, Balle Perdue 2 offre de nouvelles perspectives inattendues. En parvenant à être généreux dans le film, Balle Perdue 2 n’ennui jamais. Avec un meilleur budget, le film peut se permettre plus de cascades et donc d’être plus impressionnant. En reprenant ce qui faisait la force du premier volet et les personnages importants, Balle Perdue 2 effectue une belle pirouette afin de nous surprendre du début à la fin. Maintenant que Lino a réussi à prouver son innocence dans la mort de Charras, il revient lui-même flic afin de retrouver les ripoux qui lui ont tout pris dans sa vie. 

 

Après la mort de Charras, Lino et Julia ont pris la relève et forment la nouvelle équipe de choc de la brigade des stups. Bien déterminé à retrouver les assassins de son frère et de son mentor, Lino continue sa traque et ne laissera personne se mettre en travers de sa route.

 

Mais s’ajoute à tout cela la police espagnole qui veut elle aussi mettre la main sur les vilains de ce second volet. Les moyens mis par Netflix en Espagne continuent de les inclure dans des intrigues françaises. Cela ajoute un enjeu supplémentaire plutôt efficace dans son ensemble. Le sud de la France est bien utilisé et donne à l’Occitanie l’occasion de briller sur le petit écran (à défaut du grand comme pour Ronin de John Frankenheimer). La mise en scène soignée donne l’impression d’être dans une sorte de western français couplé à tout un tas d’influences mise au goût de l’Hexagone. On est sur une ligne droite et le film compte bien nous le faire ressentir du début à la fin. Comme si le film suivait le besoin du héros d’aller de l’avant dans sa vie. Cela passe dans son histoire par le besoin d’arrêter les ripoux et vilains, mais aussi de pouvoir avancer dans la vie.

 

Alban Lenoir est plus que convaincant et cette suite encore meilleure que le premier volet. Grâce à de meilleurs moyens et des décors servis sur un plateau d’argent par la mise en scène, tout est fait pour que l’on passe un moment inattendu. Je ne serais même pas surpris que ce second volet ait son petit succès et que Netflix décide de poursuivre la franchise si l’envie lui prend. 

 

Note : 7/10. En bref, une suite réussie. 

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article