Critique Ciné : My Policeman (2022, Amazon Prime Video)

Critique Ciné : My Policeman (2022, Amazon Prime Video)

My Policeman // De Michael Grandage. Avec Emma Corrin, Harry Styles et David Dawson.

 

Je crois qu’il y a un vrai problème avec Harry Styles. Ce dernier n’a rien d’un véritable acteur. Il surnage complètement face à David Dawson et surtout l’excellente Emma Corrin. Un peu à l’instar de Don’t Worry Darling en septembre, Harry Styles n’arrive pas à surprendre. My Policeman est donc une histoire d’amour tragique, celle d’un triangle amoureux impossible à une époque où l’homosexualité était punie par la loi. C’est un jeu d’obsession entre les personnages mais aussi de trahisons en tout genre qui vont conduire à transformer ce conte romantique en une véritable tragédie digne d’un roman de Leo Tolstoy (enfin, c’est plus ou moins ce que My Policeman veut nous donner comme impression en faisant référence à Anna Karenina au début du film). Nous sommes dans les années 90 et les protagonistes reviennent sur leur passé partagé des années auparavant et plus particulièrement dans les années 50. Tom, notre « policier » rencontre Marion, une prof et un conservateur de musée, Patrick. Il va se marier avec la première et avoir une liaison passionnelle avec le second.

 

Le destin de Tom, policier, de Marion et de Patrick, conservateur de musée. Tous trois vont vivre un voyage riche en émotions dans la Grande-Bretagne des années 50. Dans les années 90, Tom, Marion et Patrick sont toujours transportés par le désir et le regret, mais ils ont une dernière chance de réparer les dégâts du passé.

 

Nous sommes dans les années 50 et l’homosexualité était illégale au Royaume-Uni. Dans le futur, la vie de chacun des protagonistes a beaucoup changé mais tout le monde est malheureux et cela a un lien avec ce qui s’est passé quarante ans plus tôt (et voilà pourquoi on nous raconte cette histoire). Ron Nyswarer adapte le roman de Bethan Roberts et Michael Grandage met tout cela en scène. On doit notamment Philadelphia (1993) au scénariste. Il joue donc en train conquis et pourtant on ne peut pas dire que My Policeman soit remarquable. Le film a ses moments, notamment grâce au talent d’Emma Corrin. Sans elle le film n’aurait pas la même saveur. Une scène en particulier m’a réellement touché c’est lorsque l’une des collègues de travail de Marion lui révèle qu’elle est lesbienne. Marion change alors automatiquement de regard sur elle alors qu’elles sont amies depuis des dizaines d’années. Il y a cette volonté de montrer l’horreur de l’homophobie de l’époque tout en transpirant un message moderne.

 

Le scénario parvient à le faire à demi-mot mais Harry Styles, un peu entre deux, n’arrive jamais à élever son personnage et à en faire un héros réellement percutant. On ne ressent pas grand chose face au regard de merlan frit de la pop-star qui devrait rester pop-star et arrêter le cinéma. Ce n’est clairement pas fait pour lui et My Policeman vient ajouter une pièce penchant pour mon avis.

 

Note : 4/10. En bref, une déception qui méritait peut-être un casting plus solide et une mise en scène plus chaleureuse.

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article