Critique Ciné : Une Robe pour Mrs. Harris (2022)

Critique Ciné : Une Robe pour Mrs. Harris (2022)

Une Robe pour Mrs Harris // De Anthony Fabian. Avec Lesley Manville, Isabelle Huppert et Lambert Wilson.

 

C’est la futilité du rêve de Mrs. Harris qui rend son aventure à Paris et dans les ateliers de Christian Dior réellement attachante. On sent que Anthony Fabian se fait plaisir, comme un homme qui autrefois enfant était un fan invétéré de la maison Dior. Si ce n’est pas aussi réussi que Haute Couture avec Nathalie Baye (qui racontait l’histoire d’une fille de banlieue qui devient couturière dans les ateliers Dior à Paris), Une Robe pour Mrs Harris rend un bel hommage à cette maison de haute couture française qui a fait rêver des femmes à travers le monde et continue de les faire rêver. Tout commence après la Seconde Guerre Mondiale. Ada Harris devient veuve après qu’elle ait appris que son mari soit mort sur le front. Alors qu’il lui a laissé un joli billet, elle décide de s’offrir ce dont elle a toujours rêvé : une robe Dior. Nous sommes en 1957 et Dior fait rêver. C’est l’apogée de la marque française de luxe et c’est aussi le point de départ du lancement de Dior auprès du grand public (alors que la marque n’était réservée qu’à une élite auparavant).

 

Dans le Londres de l’après-guerre, Ada Harris gagne sa vie en faisant des ménages. Si elle mène une vie très solitaire depuis le décès de son mari Eddie, porté disparu au combat. Ada n’est pourtant pas du style à se plaindre, ni même s’appesantir sur son sort, et pourtant, elle qui se croyait les pieds bien ancrés dans la réalité, est tout à coup submergée par une vague de rêve et d’émerveillement quand elle découvre une magnifique robe signée DIOR, nonchalamment accrochée dans la chambre d’une de ses riches clientes. Elle se surprend alors à penser qu’une si belle œuvre d’art, si pure, si éthérée ne peut que changer la vie de quiconque la possède.

 

Si c’est une histoire un brin tirée par les cheveux et pleine de bons sentiments c’est finalement ce qui rend Une Robe pour Mrs Harris aussi attachant. Je n’étais pas parti pour aller voir ce film au cinéma mais je ne regrette pas du tout. Lesley Manville a cette bonne humeur communicative qui fait finalement toute la force de ce petit film sans prétention. Le côté humble du récit et de son héroïne ne fait que renforcer notre attachement et l’émotion qui en découle. Je ne m’attendais pas à être touché par l’histoire d’une femme dont le rêve est de se payer une robe de haute couture et pourtant c’est ce qui se passe. On retrouve aussi le cynisme britannique, présentant les français comme des caricatures d’eux-mêmes, outranciers et grossiers. Ce n’est pas nouveau mais je trouve ça amusant de pouvoir rire de nous et de l’impression que l’on donne à l’étranger. Une Robe pour Mrs Harris reste une comédie dramatique maladroite mais avec suffisamment de charme et de beauté pour séduire jusqu’au bout et ne jamais laisser tomber son spectateur. Le brin de fantaisie de Une Robe pour Mrs Harris donne une envie : croire en ses rêves et tout faire pour les réaliser.

 

Note : 6/10. En bref, une belle surprise pleine de charme et touchante.

Sorti le 2 novembre 2022 au cinéma

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article