Critique Ciné : Weird: The Al Yankovic Story (2022, SVOD)

Critique Ciné : Weird: The Al Yankovic Story (2022, SVOD)

Weird: The Al Yankovic Story // De Eric Appel. Avec Daniel Radcliffe, Evan Rachel Wood et Julianne Nicholson.

 

Est-ce que Weird Al pouvait réellement faire un biopic de son histoire sans faire une parodie de sa propre vie ? Weird: The Al Yankovic Story n’est pas un biopic traditionnel c’est un film qui parodie l’histoire de l’un des chanteurs parodiques les plus connus. Mais l’idée derrière Weird: The Al Yankovic Story c’est avant tout un trailer de Funny or Die sorti il y a neuf ans. Dans ce trailer l’histoire de Weird Al était transformée afin de donner quelque chose de drôle. Le film d’Eric Appel reste dans la veine du trailer et dans l’esprit de ce chanteur, humoriste, musicien et autres. Daniel Radcliffe (Harry Potter) s’en sort particulièrement bien sous les traits de ce personnage cliché à souhait et le film, sortant de la réalité, peut tout se permettre comme de rencontrer Pablo Escobar et transformer Madonna en une future cheffe de cartel de drogue. Au début, Weird: The Al Yankovic Story raconte une histoire de biopic comme on peut l’attendre mais une fois le trip sous LSD du héros, le film prend un sens totalement différent et s’éloigne de la réalité (même si « Eat It », la parodie de Beat It a bien reçu un Grammy Award). 

 

Biopic sur le chanteur, humoriste, musicien, auteur-compositeur américain, "Weird Al" Yankovic, connu pour ses parodies de chansons de la pop culture.

 

Il y a tout de même des blagues qui ne fonctionnent pas totalement comme celle autour de la parodie de la chanson de The Knack « My Bologna ». La blague dure beaucoup trop longtemps pour faire sensation et devient un point noir assez rapidement. Mais si tout n’est pas réussi dans Weird: The Al Yankovic Story, ce dernier se libère réellement lorsque l’on sort des sentiers battus. Et donc de la vraie vie de Weird Al. Que cela soit sa relation avec Madonna, Pablo Escobar qui veut le voir en showcase chez lui, et tout un tas de choses de ce genre là. Weird: The Al Yankovic Story réussi par moment des tas de choses et échoue à d’autres, laissant un petit goût d’inachevé. Surtout que Eric Appel ne fait pas grand chose dans sa propre mise en scène pour sortir du cadre des biopics habituels. C’est tout de même la seconde partie du film qui s’avère la plus intéressante, celle qui prend à bras le corps tout ce qui a été fait dans le trailer de Funny or Die afin de pousser l’intrigue vers quelque chose. Derrière ses imperfections, Weird: The Al Yankovic Story ne fonctionne pas réellement à chaque scène mais a des idées et parvient à faire passer un agréable moment. Notamment grâce au casting. 

 

Note : 5.5/10. En bref, faire un biopic parodique d’un homme qui a fait son beurre sur des parodies, tout en s’inspirant d’un trailer de Funny or Die. C’est sur le papier brillant, moins à l’écran. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article