Critiques Séries : CSI: Vegas. Saison 2. Episode 6.

Critiques Séries : CSI: Vegas. Saison 2. Episode 6.

CSI: Vegas // Saison 2. Episode 6. There’s the Rub.

 

Mario Van Peebles s’est fait un petit nom dans le monde de la réalisation d’épisodes de séries depuis des années maintenant. C’est lui qui réalise « There’s the Rub » et nous plonge rapidement dans un univers assez classique pour CSI. Maxine embarque son équipe pour enquêter sur la mort d’un chef prestigieux et étoilé Michelin. Il a été retrouvé par ses employés pendu dans le congélateur de son restaurant. Un corps congelé dans une ville proche du désert du Nevada c’est un twist sympathique. Sans parler du fait que la victime est un chef renommé. Cela donne à l’intrigue un point de départ plutôt intéressant et efficace. Il n’y a rien de mieux qu’une enquête construite pour notre police scientifique. Le corps ne peut pas être réchauffé (les organes sont encore congelés et la peau du corps risque de se liquéfier). Mais ce n’est pas tout, il y a tout un tas de causes possibles à la mort de ce chef, ce qui permet à l’affaire de nous réserver pas mal de rebondissements.

 

En dehors de Maxine, tous les enquêteurs du CSI n’étaient pas vraiment dans leur élément. J’aime quand une série policière classique bouscule sa propre mécanique. Cette saison 2 a été plutôt maligne depuis le début pour bousculer un peu la dynamique entre les personnages et créer quelque chose de légèrement différente de la première saison qui à mon humble avis était bien trop fainéante. Avec cette saison on retrouve tout ce qui faisait le succès de CSI mais avec un petit twist d’originalité (notamment avec les personnages et l’arrivée de Beau cette année fait partie de ces bonnes idées). Ce qui est amusant dans toute cette histoire aussi c’est que Chris, le membre de l’équipe le plus accro aux réseaux sociaux est le seul qui a été capable d’identifier Dario, le chef. Les conditions forcent alors l’équipe à devenir créatif afin de récupérer un maximum de preuves. Comme dans une sorte de course contre la montre.

 

Pour ce qui est de l’aspect plus personnel, pas de Catherine Willows dans cet épisode de CSI: Vegas. Dans un sens ce n’est pas plus mal. Je pense que le but de CSI: Vegas est tout de même de devenir une série indépendante qui n’a pas forcément besoin de tout le monde. La conclusion autour de Maxine permet donc de revenir sur le personnage le plus important de l’équipe (même si ce n’est pas forcément mon personnage le plus fétiche, j’aime beaucoup ce qu’elle est devenue au fil des épisodes). Plus curieux que jamais de voir la suite de CSI: Vegas car malgré tout ce qu’elle peut faire comme erreurs, elle sait rester efficace. C’est ce genre de choses que je veux voir plus souvent dans le monde des séries policières et CSI semble être la seule capable de le faire intelligemment.

 

Note : 6.5/10. En bref, une enquête très classique pour CSI mais avec des twists et des personnages bien utilisés.

Les Experts : Vegas - Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article