Critiques Séries : La Brea. Saison 2. Episode 7.

Critiques Séries : La Brea. Saison 2. Episode 7.

La Brea // Saison 2. Episode 7. 1988.

 

Cet épisode est donc le dernier de l’année. Le prochain épisode sera diffusé en janvier, il faudra donc être patient afin de voir où est-ce que la famille Harris va bien pouvoir atterrir une fois de plus. A la fin de l’épisode précédent, toute la petite famille Harris se retrouvait sur la plage à Los Angeles en 1988. Mais la question maintenant est de savoir si tout le monde veut rester en 1988, aller en 10 000 avant JC ou rentrer en 2022. Cet épisode a beau faire évoluer une partie de l’histoire, je trouve que l’on perd un peu l’intérêt de La Brea lorsque l’on est à notre époque. Je préfère largement 10 000 avant JC et toutes les surprises que cela peut amener dans la série. En concluant une partie de certaines histoires tout en offrant un joli cliffangher afin de retrouver tout le monde à mon époque fétiche, La Brea offre ici un épisode tout de même assez tranquille. La famille Harris réunit c’est une bonne idée. Ils sont au coeur même de l’épisode alors que d’autres relations sont aussi mises en avant.  

 

Les personnages dans cet épisode pensent que pour faire face à l’adversité il faut trouver un moyen de combattre les adversaires en étant soudés. Cela faisait deux saisons ou presque que j’attendais les retrouvailles de cette famille même si j’aime bien quand ils sont séparés aussi. Eve et Gavin partagent des instants sympathiques alors qu’ils se rappellent un peu ce qu’était leur vie avant tous ces gouffres dans leur vie. Durant une bonne partie de la saison 1, Eve et Josh et Gavin et Izzy étaient dans deux mondes totalement différents. La série était construite autour de la relation d’une mère avec son fils et d’un père avec sa fille. On en vient enfin à quelque chose de différent qui permet aussi de bousculer la dynamique habituelle de la série. Après tout, La Brea a injecté énormément d’éléments familiaux donc c’est assez normal de voir tout cela évoluer une fois de plus ici.

 

A côté de ça, 10 000 ans avant JC, la vie de Lucas est en danger. Il faut rapidement trouver un traitement sinon il risque de mourir. Ty accepte alors le challenge de gagner pour sauver la vie de son ami. L’histoire de Lucas n’est pas la plus palpitante de l’épisode car Lucas n’a jamais été mon personnage fétiche mais cela permet d’apporter un équilibre sympathique avec tout le reste de l’épisode. On sait pertinemment que trouver un moyen d’arrêter les gouffres n’est pas facile et qu’ils ne vont pas venir à bout de tout ça rapidement. Sans parler de Caroline qui n’a pas encore montré l’intégralité de son potentiel. Si cet épisode fait pas mal de choses bien, d’autres sont un peu trop ridicules et n’apportent finalement rien de mémorable. Je n’ai pas forcément hâte de voir la suite de la saison mais les améliorations que la saison 2 a fait par rapport à la saison restent encourageants. 

 

Note : 5/10. En bref, sans être brillant, cet épisode permet de lancer les hostilités de la fin de la saison. 

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article