Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 8.

Critiques Séries : Law & Order: Organized Crime. Saison 3. Episode 8.

Law & Order: Organized Crime // Saison 3. Episode 8. Whipping Post.

 

Law & Order: Organized Crime a décidé d’accélérer un peu tout ce qu’elle nous raconte sans pour autant briller non plus. Pearl tombe mystérieusement malade et l’équipe du crime organisé doit alors se tourner du côté du premier développement de casino à New York et de la corruption qui entoure ce projet. Je dois avouer que j’aimerais que la série soit un peu plus surprenante par moment. Bien que toute cette histoire donne un rythme intéressant à l’épisode, je suis totalement sorti de la saison et de ce qu’elle nous raconte rendant le tout bien moins palpitant que prévu. Les scénaristes pensent aussi que Tia est probablement un excellent substitue à Olivia pour la vie romantique de Stabler. Ce n’est pas vraiment ce que j’ai envie de voir car l’on sait pertinemment que l’amour de la vie de Stabler c’est Olivia donc tourner autour du pot n’est pas spécialement une idée en or. 

 

L’épisode reste un mix assez sympathique de drames en tout genre et émotions même si ce n’est pas toujours le fort de Law & Order: Organized Crime. La série ne parvient jamais à réellement créer des émotions là où d’autres sont capables de le faire. Le fait que l’on revienne enfin sur les traces de la famille Silas est une bonne chose. La série se recentre alors sur ce qu’elle a introduit au début de la saison après avoir erré dans tous les sens autour de tout un tas de personnages inutiles. La famille Silas reste une pâle comédie de la famille Wheatley que l’on a pu voir dans les deux premières saisons. Et Dermot Mulroney n’étant pas présent dans Law & Order: Organized Crime, je dois avouer que ce n’est pas aussi bon non plus. Tia a côté de ça permet à Stabler de s’ouvrir un peu plus et surtout de délivrer des moments plus intéressants. 

 

Si Law & Order: Organized Crime a tendance à jongler un peu trop dans cet épisode entre les multiples intrigues, cela permet de créer l’illusion d’un rythme particulier. C’est donc une assez bonne nouvelle dans son ensemble bien que cela soit imparfait. Law & Order: Organized Crime manque toujours de Benson qui dans les deux premières saisons apportait une certaine forme de stabilité dans la vie de Stabler et toutes les intrigues qui l’entoure. Robert Silas, notre vrai mafieux, n’a pas l’aplomb des précédents vilains de la série mais cet épisode a le mérite d’être plus rythmé et intéressant que les trois précédents. On va dire que c’est encourageant même si je doute que les scénaristes soient capables de faire quelque chose de bien avec ce qu’ils ont entre les mains. 

 

Note : 5/10. En bref, un épisode correct au demeurant même si l’intrigue de cette saison n’arrive plus à me passionner réellement. 

New York : Crime Organisé - Prochainement sur TF1, diffusée sur 13ème Rue

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article