Critiques Séries : Périphériques, les mondes de Flynne. Saison 1. Episode 6.

Critiques Séries : Périphériques, les mondes de Flynne. Saison 1. Episode 6.
Critiques Séries : Périphériques, les mondes de Flynne. Saison 1. Episode 6.
Critiques Séries : Périphériques, les mondes de Flynne. Saison 1. Episode 6.
Critiques Séries : Périphériques, les mondes de Flynne. Saison 1. Episode 6.

The Peripheral // Saison 1. Episode 6. Fuck You and Eat Shit.

 

Après un excellent épisode mettant en scène Bob (Ned Dennehy) dans des scènes d’action maîtrisées par un Vincenzo Natali en forme, The Peripheral revient à quelque chose de plus calme (mais pas forcément moins fun). Vincenzo Natali a vraiment apporté quelque chose au visuel de The Peripheral qui fait plaisir à voir. C’est travaillé et léché. Le future dépeint dans The Peripheral ressemble à un western où chacun fait sa propre loi, où le monde est gouverné par des criminels et une élite aisée. Cet épisode nous permet notamment de voir l’implication dans la disparition d’Aelita plus amplement et de tous ces meurtres. Cela permet d’étendre un peu l’univers et de nous révéler pas mal de choses intéressantes. Cela nous permet d’introduire un peu mieux l’univers de la police et notamment la détective Ainsley Lowbeer. A chaque épisode nous avons l’introduction d’un nouveau personnage ce qui dans un sens n’aide pas toujours le propos. La série est tellement riche qu’elle a parfois un peu de mal à donner de la place à tout et tout le monde.

 

Flynne de son côté continue de creuser afin de trouver des réponses. Ce n’est pas neuf pour The Peripheral et je trouve ça un peu dommage. Conner de son côté veut un futur plus joyeux (ce qui se comprend quand on voit le futur actuellement présenté dans la série) mais Bob et Corbell sont de retour dans le feu de l’action. Corbell tient Bob par le cou (à défaut d’autre chose). Toutes les séquences sont amusantes. Ned Dennehy est vraiment ce qui est arrivé de mieux dans l’épisode précédent et en partie ici aussi. Le collier électrique et le dénouement de cette intrigue (le coup de l’aquarium était tellement prévisible… mais un grand moment fun et délirant qui amène à l’envie de voir comment Bob va continuer ses aventures). Il y a un côté Terminator 3 dans cette série par moment. Je ne sais pas pourquoi mais depuis l’épisode précédent je pense uniquement à ça. Bob est un peu une version masculine de T-X du troisième volet de Terminator. 

 

Flynne continue d’être dans le feu de l’action. Dès le début de l’épisode elle nous offre un petit combat sympathique, sans trop forcer non plus. Je sens que The Peripheral cherche à faire grimper la tension petit à petit, sans forcer. Cela permet de nous offrir un spectacle étonnant et réussi dans son ensemble. Aelita continue d’être une intrigue sympathique même si j’aimerais voir The Peripheral aller plus rapidement vers quelque chose d’un brin plus percutant. Il y a tellement d’idées dans cette série qu’il est parfois difficile de faire toute la part des choses. J’ai hâte de voir la suite tant la richesse de l’univers de The Peripheral continue de me fasciner. En espérant que la saison continue à faire monter la pression afin de créer des enjeux toujours plus étonnants. 

 

Note : 6.5/10. En bref, pas mon épisode favori tant il fait retomber la pression installée dans l’épisode précédent mais l’épisode a ses moments et fonctionne. 

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article