Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 3. Episode 6.

Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 3. Episode 6.

The Equalizer (2021) // Saison 3. Episode 6. A Time to Kill.

 

L’épisode précédent permettait de retrouver les racines de McCall quand elle était encore à la CIA alors qu’elle se retrouve à aider Griffin. Dans cet épisode, McCall devient une suspecte ce qui permet à la seconde partie de l’épisode de se transformer en une course contre la montre afin de sauver sa tête. Au fond l’affaire traitée dans « A Time to Kill » est assez classique pour The Equalizer. Le problème vient de la vente de drogue et implique une personne qui devient un vigilante en réponse à la perte d’un être cher. On retrouve le côté ultra familial de The Equalizer et tout ce que cette série aime mettre en scène dans ce sens là. Robyn a une façon intéressante de traiter ce genre d’intrigues conventionnelles. Je suis attaché à notre héroïne ce qui aide grandement le récit à être intéressant. Sans ça, ce ne serait pas aussi palpitant. Le fait qu’elle se retrouve au centre de l’attention dans cette affaire où elle s’implique personnelle n’est pas nouveau. The Equalizer l’a déjà fait par le passé. Dans ce sens là je suis un brin déçu mais le rythme soutenu est assez bon ce qui permet de ne pas trop s’ennuyer. 

 

D’autant plus que cet épisode permet de renouer un peu plus avec le duo Dante / McCall que j’adore. Ce n’est pas assez bien exploité à mon sens mais The Equalizer a le mérite de remettre l’église au centre du village avec ces deux là. Dante en doit tellement à McCall mais cette dernière aussi. C’est un duo qui fonctionne aussi car les scénaristes ont su en faire quelque chose. Je ne m’attendais pas spécialement à ce que la série évolue dans cette direction avec McCall mais la résolution facile et l’utilisation des personnages permet donc de nous offrir quelque chose de palpitant et efficace en son genre. Forcément que The Equalizer aurait pu faire encore mieux mais dans le registre procédurale la série a le mérite d’être différente. Cette saison 3 est plutôt bonne dans son ensemble si l’on regarde la variété d’affaires que Robyn a traité contrairement à d’autres saisons de la série.

 

Pour ce qui est de l’aspect le plus familial de la série, Mel n’est pas très à l’aise avec le concept d’apprendre à Delilah les trucs et astuces de sa propre mère. On sait que The Equalizer est amenée à transformer Delilah en mini McCall à un moment donné. Mel sait très bien que Robyn ne veut pas qu’on lui dise quoi faire avec sa fille mais elle ne rigole pas non plus avec sa fille. J’aimerais bien que l’on évolue un peu plus avec cette intrigue dans la seconde partie de la saison. Delilah a du potentiel et depuis le début de la saison The Equalizer a clairement mis un point d’honneur à faire quelque chose du trio McCall. J’espère donc que cela va se poursuivre petit à petit et que l’on aura des moments palpitants avec toute cette petite famille. 

 

Note : 6/10. En bref, une affaire classique pour McCall mais assez sympathique pour nous divertir. 

Prochainement sur M6

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article