Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 3. Episode 7.

Critiques Séries : The Equalizer (2021). Saison 3. Episode 7.

The Equalizer (2021) // Saison 3. Episode 7. Paradise Lost.

 

Cet épisode a clairement été construit autour de la présence de Kelly Rowland. Cette dernière incarne Misty, une chanteuse superstar qui décide de prendre sa retraite mais qui reçoit une lettre de fan effrayante. Cela va conduire son chef de la sécurité d’engager McCall afin de retrouver le fan fou. Les histoires de ce genre là on les a déjà vu des dizaines de fois dans d’autres séries policières et ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. J’aime bien Kelly Rowland mais son personnage est assez creux et The Equalizer n’a pas assez de temps pour le développer suffisamment. Ce qui me désole encore plus dans cet épisode c’est qu’il s’agit du dernier de l’année avant le retour de la série l’année prochaine. Les histoires de stalker de célébrité, on les a déjà vu dans Esprits criminels, dans les Law & Order, dans tout un tas d’autres séries policières. Même FBI si mes souvenirs sont bons et Castle (ABC) à l’époque. Sauf que si c’est bien écrit alors cela peut fonctionner. Dans le cas de « Paradise Lost » les scénaristes n’ont aucune considération pour leur propre intrigue et l’on se retrouve donc avec un truc en demi-teinte, sans ambition et sans envergure.

 

Alors au delà de l’intrigue de la semaine qui est flinguée par sa non-originalité, il y a tout de même des choses intéressantes en parallèle. Mel, Robyn, Vi et Delilah nous apportent des ingrédients séduisants qui permettent de donner de nouvelles pistes pour la suite de la saison. Delilah peut maintenant prouver qui elle est réellement, notamment quand elle se retrouve face à un bully à son école. Ce genre d’intrigues fonctionne bien mieux que les autres car l’on sent que les scénaristes ont des choses à nous raconter. Robyn sait que Delilah s’est entraînée et qu’elle utilise ce que Mel lui a appris. Mais en plus d’être en colère contre Mel, elle est en colère contre Vi pour le savoir aussi. Vi est devenue un personnage important cette saison. C’est quelque chose que The Equalizer avait déjà amorcé dans la saison précédente et qui se ressent d’autant plus dans celui-ci. 

 

Delilah est en train de grandir dans la série ce qui est plutôt rassurant. Pour ce qui est de Robyn, elle prend elle aussi son rôle de mère à coeur et Mel a droit à une intrigue sur plusieurs épisodes. C’est une occasion de développer le personnage et d’offrir là aussi des perspectives pour la seconde partie de la saison. The Equalizer reste une série policière simpliste qui survit souvent grâce à ses personnages principaux et la façon dont ceux-ci sont utilisés. C’est le cas dans cet épisode pour Mel et Delilah. J’aimerais bien que Delilah puisse aller sur le terrain avec sa mère ou en tout cas qu’elle fasse ses petites aventures de son côté. Ce pourrait apporter encore plus d’éléments à la narration et ainsi gonfler les intrigues intelligemment. 

 

Note : 5/10. En bref, même si l’intrigue de la semaine est prévisible, les personnages de The Equalizer font le sel de celle-ci et apportent quelque chose. 

Prochainement sur M6

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article