Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : Tulsa King. Saison 1. Episode 3.

Tulsa King // Saison 1. Episode 3. Caprice.

 

« Caprice » est un épisode assez étonnant. Dwight commence à voir que sa vie à Tulsa n’est pas un fleuve tranquille alors qu’en passant son test de conduite, il est visé par un tireur. L’action que l’on peut retirer de cette séquence est palpitante et donne à l’épisode un changement de ton en cours de route. Le reste de l’épisode est assez classique, permettant à la fois d’installer un peu plus notre héros à Tulsa tout en offrant de nouvelles perspectives. Tout commence avec un brin d’humour comme Tulsa King l’a présenté depuis le départ : un homme âgé qui passe son test de conduite afin d’avoir un nouveau permis de conduire pour… ouvrir un compte en banque. Car il découvrait avec stupeur dans l’épisode précédent que son permis était expiré depuis 1988. Sauf que cela va rapidement devenir plus problématique lorsqu’il est visé par un tireur avec le moniteur dans la voiture et qu’il se lance à sa poursuite. Si d’un côté c’est pimenté par l’action, Tulsa King aime aussi nous surprendre par d’autres éléments. 

 

Dwight se sent bien. Son accord avec le fournisseur de Bodhi dans l’épisode précédent permet de continuer à rendre le business de weed profitable et il sait que son prochain business sera ces fameuses capsules pour appareils à chantilly que les gens utilisent pour faire ce que l’on appelle plus communément des ballons. L’idée que Tulsa King parle du problème des ballons d’un point de vue business est intéressant. Mitch peut acheter du protoxyde d’azote par tonne avec son restaurant donc il y a une fortune qui peut être fait. Surtout que le protoxyde d’azote est légal et utilisé pour les siphons à chantilly. C’est un fléau qui gagne de plus en plus d’ampleur dans le monde et notamment en France. La facilité avec laquelle Dwight s’est intégré dans un cercle à moitié légal à Tulsa donne aussi des idées à Tyson. Notamment la mauvaise idée de ce qu’est un criminel professionnel. Si Tyson veut devenir un criminel, il doit se souvenir de deux choses : il n’est pas italien et ce n’est pas un méchant. 

 

La confrontation des deux personnages sur le sujet permet aussi d’apporter de la profondeur aux personnages et par conséquence au récit. Tulsa King est intelligente dans sa façon de faire évoluer son univers sans rendre le tout ennuyeux. Je ne sais pas trop ce qu’il faut attendre de la suite de Tulsa King en dehors de quelques intrigues intéressantes mais ce côté mystérieux dans l’évolution de la saison rend la série d’autant plus excitante. J’aime ne pas savoir ce qui m’attend et Tulsa King sait très bien le faire à sa façon. J’aimerais donc que les scénaristes continuent de me surprendre car après trois épisodes je suis totalement investi dans ce récit. 

 

Note : 7/10. En bref, un mix intéressant et intelligent entre comédie de potes, action et aventures criminelles. 

Prochainement sur Paramount+ France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article