Critiques Séries : Walker. Saison 3. Episdoe 6.

Critiques Séries : Walker. Saison 3. Episdoe 6.

Walker // Saison 3. Episode 6. Something There That Wasn’t There Before.

 

On sent que les scénaristes cherchent à créer une relation entre Cordell et Liam qui pourrait séduire les fans de Supernatural. Il y a quelque chose là dedans qui ressemelle à cette envie et dans un sens, même si je trouve ça ridicule sur le papier à l’écran je m’attache de plus en plus à ces deux frères et les moments qu’ils partagent. Cet épisode permet notamment de se concentrer sur le traumatisme qu’ils ont tous les deux vécus dans les deux premiers épisodes de la saison. Cette semaine c’est donc au tour de Cordell d’être là pour son frère, d’être le grand frère. Si le jeu n’est pas toujours juste entre les deux, je pense que les scénaristes doivent pousser un peu plus cette relation afin qu’elle soit plus naturelle à l’écran. Après tout, les deux frères n’ont pas partagé tant de temps que ça à l’écran depuis les débuts de Walker ce qui n’a jamais aidé le développement de cette relation. Cet épisode tente d’inverser la vapeur et je trouve que c’est une excellente idée. 

 

Le but de cet épisode est donc de confronter Liam face à ce qu’il a vécu. Les flashbacks en noir et blanc teintés d’un jaune blafard ne sont pas très jolies. Je sais bien qu’une série comme Walker ne fait jamais d’effort dans sa mise en scène mais cela ressemble à un très mauvais épisodes d’une série policière de seconde zone. Je me demande même si le budget de Walker n’a pas été réduit cette saison car la série nous offre beaucoup moins de moments surprenants et d’action. C’est donc surtout sur les dialogues que la série tente de se concentrer à défaut de pouvoir créer quelque chose de mémorable. Certaines intrigues personnelles ne sont pas plus palpitantes que d’autres. Notamment l’enquête de la semaine qui est assez médiocre et peu inspirée. Je ne suis pas fan des scènes où les personnages sont assis à discuter pour se raconter des banalités (et des trucs intéressants). 

 

Le manque de scènes montrant ce que les personnages raconte ne permet pas de se prendre complètement au jeu. Je dirais même que ce sont des moments un brin ennuyeux. Il y a de belles tentatives dans cet épisode et des choses qui fonctionnent assez bien mais ce n’est pas suffisant. Certaines scènes comme celles de Bonham avec Liam ou Geri ne sont pas suffisamment percutantes pour faire l’effet escompté. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre de la suite de la saison mais j’aimerais bien que Walker aille de l’avant et reprenne le chemin qui l’avait sauvé dans sa saison 2. C’est sans parler de la seringue avec écrit en gros « en cas d’extrême urgence ». On se croirait dans une parodie de Leslie Nielsen. Ridicule. 

 

Note : 4/10. En bref, malgré de bonnes idées la série continue un peu d’errer dans tous les sens sans avoir les moyens de ses ambitions. Dommage. 

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article