Fleishman is in Trouble (Saison 1, épisodes 1 et 2) : anatomie d'un divorce

Fleishman is in Trouble (Saison 1, épisodes 1 et 2) : anatomie d'un divorce
Fleishman is in Trouble (Saison 1, épisodes 1 et 2) : anatomie d'un divorce

Adaptation du roman éponyme de Taffy Brodesser-Akner, Fleishman is in Trouble nous plonge dans un environnement assez étonnant. Le livre dont est adapté la série est tellement bon que je ne suis pas étonné de le voir adapté. Bien que la série soit située dans le présent, on retrouve beaucoup de choses du cinéma de Woody Allen dans ses jeunes années (c’est un peu ma référence en termes d’oeuvre sur le Manhattan juif). Le Dr Toby Fleishman, incarné par Jesse Eisenberg (The Social Network) est en plein divorce de sa carriériste de femme, Rachel (incarnée par Claire Danes) et il se vante de tout un tas de conquêtes dans toute la ville. Surtout à travers son téléphone. Et il veut être un bon père (sacré phénomène). Dès le début Fleishman is in Trouble ne perd pas de temps pour introduire ses personnages et son univers. C’est soigné et surtout frais. On est pendu aux dialogues très littéraires et étayés, un peu à la manière d’un film de Woody Allen dans ses meilleures années. C’est bavard mais pas trop, juste ce qu’il faut. 

 

Toby Fleishman, la quarantaine récemment séparé, se remet à la séduction via les applications de rencontre. Mais juste au début de son premier été de liberté sexuelle, son ex-femme, Rachel, disparaît, le laissant avec les enfants sans savoir où elle est ni si elle compte revenir. Alors qu'il doit concilier son rôle de parent, le retour de vieux amis, une promotion à l'hôpital qui se fait attendre, et toutes les femmes éligibles que Manhattan a à offrir, il se rend compte qu'il ne pourra jamais comprendre ce qui est arrivé à Rachel tant qu'il ne pourra pas jeter un regard plus honnête sur ce qui est arrivé à leur mariage en premier lieu.

 

Fleishman is in Trouble ne se repose pas sur des clichés chiants que l’on peut voir dans d’autres oeuvres. La série développe alors une certaine forme de sensibilité intéressante afin de nous attacher rapidement aux personnages. J’aime d’ailleurs le côté intemporel de la série. Si les smartphones sont présents, on sent que c’est terriblement ancré dans une autre époque et je trouve ça réjouissant. Les séries pendues aux téléphones des personnages ce n’est pas toujours ma tasse de thé. Fleishman is in Trouble fait alors une jolie introspection sur ses personnages : ceux qui lisent des livres et qui s’instruisent autrement que par les derniers tweets ou posts sur Instagram. C’est Taffy Brodesser-Akner, qui a écrit le roman, qui est à l’origine de cette adaptation. Le New York de Fleishman n’est pas celui que l’on peut voir dans Gossip Girl. C’est un New York ici très littéraire. A contrario des élites de la saison 1 de The White Lotus par exemple, ceux de Fleishman is in Trouble aiment lire. Même si le bouquin n’est pas toujours très bon. 

 

Fleishman is in Trouble est donc une sorte de thriller qui s’intéresse avant tout aux personnages et à ce qu’ils ressentent plutôt que sur les twists en tout genre. Tout en faisant un commentaire intelligent sur ce qu’est la vie de ces gens en général. Il faut attendre la fin du premier épisode pour que Fleishman is in Trouble délivre réellement quelque chose (je comprends donc un peu mieux pourquoi FX a préféré en proposer deux épisodes d’un coup plutôt qu’un seul). Adam Brody de son côté fait plaisir à retrouver sur le petit écran. Il apporte un charme indéniable à son personnage, avec un brin de mélancolie dont lui-seul a le secret. J’aime ce genre de choses et c’est pile poil ce que j’attendais en venant rencontrer toutes ces têtes. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre de ls suite de la saison mais j’ai déjà hâte de le découvrir. Le casting est excellent, les dialogues parfaitement ciselés et soignés et la mise en scène légère rappelle certaines très bonnes fictions de Woody Allen. 

 

Note : 7.5/10. En bref, belle entrée en matière pour une série fraîche et intelligente. 

Anatomie d'un divorce - A partir du 22 février 2023 sur Disney+

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article