CHICAGO MED (SAISON 8, ÉPISODE 9), CHICAGO FIRE (SAISON 11, ÉPISODE 9), CHICAGO PD (SAISON 10, ÉPISODE 9)

CHICAGO MED (SAISON 8, ÉPISODE 9), CHICAGO FIRE (SAISON 11, ÉPISODE 9), CHICAGO PD (SAISON 10, ÉPISODE 9)

Chicago Med // Saison 8. Episode 9. This Could be the Start of Something New.

FALL FINALE

 

Quand j’ai lu le titre de cet épisode, je suis retombé en adolescence. En 2006 sortait High School Musical et ce titre m’a tout de suite fait référence à la toute première chanson du téléfilm. Mais trêve de plaisanterie, April et Choi ont enfin eu leur happy ending. Excités comme des puces à l’idée d’échanger leurs voeux, la série nous offre enfin quelque chose qui change des sempiternelles intrigues répétitives qu’elle nous offre à longueur de saison. Leur mariage est mignon. Ce n’est jamais les mariages qui me plaisent le plus dans les séries mais Chicago Med a le mérite d’offrir une aparté touchante qui permet aussi de conclure une intrigue de longue date qui commençait à trainer. J’aurais aimé que l’on ait un peu plus de place pour ce mariage qui est rapidement expédié dans l’épisode même si je sais pertinemment que Chicago Med reste une série médicale. En partant de ce principe, la série n’avait pas à nous offrir plus mais Ethan et April se retrouvent hors champ dans cette histoire. Cela aurait pu au moins être un clin d’oeil touchant. 

 

Etant donné que Chicago Med est une série médicale, nous avons forcément des cas de la semaine. A côté c’est un peu moins impressionnant. Les cas sont intéressants mais toujours développés de la même façon. La structure narrative de la série reste répétitive même si l’histoire de ce cancer du pancréas apporte un challenge à Marcel et Will. Marcel, après être devenu plus sympathique cette année, continue sur sa bonne lancée. Je ne suis toujours pas fan du personnage mais il m’irrite un peu moins que par le passé ce qui dans un sens est assez rassurant. Dommage que l’issue de cette histoire ne soit pas plus surprenante. J’ai l’impression que les scénaristes ne savent pas trop développer les histoires afin que l’on ait des twists. Le cas médical est bon, le déroulement plutôt correct mais la conclusion anti surprise. 

 

Tout au long de l’épisode nous avons donc tout un tas de moments avec les personnages qui permettent d’offrir quelques développements médicaux.  Chicago Med est bien meilleure quand elle questionne l’état de l’hôpital aujourd’hui ou des nouvelles technologies pour sauver des patients. C’est une série qui aime la modernité de la médecine. On n’est pas dans des séries où il faut sauver les patients avec les moyens du bord. Je ne sais pas ce que la suite de la saison nous réserve mais le mariage d’April et Choi est une bonne nouvelle (même si j’aurais apprécié en profiter un peu plus). Je doute que la saison fasse des miracles par la suite mais tant qu’elle a un rythme suffisamment sympathique, alors on peut en apprécier au moins le résultat de temps en temps. 

 

Note : 5/10. En bref, du médical correct et un mariage un peu trop rapide à mon goût laissent cet épisode dans la lignée de la saison. 

CHICAGO MED (SAISON 8, ÉPISODE 9), CHICAGO FIRE (SAISON 11, ÉPISODE 9), CHICAGO PD (SAISON 10, ÉPISODE 9)

Chicago Fire // Saison 11. Episode 9. Nemesis.

FALL FINALE

 

Le premier cas de la semaine est assez impressionnant alors qu’un homme, qui était sur sa moto, se retrouve coincé sur un pont mécanique. J’ai toujours aimé ce genre d’intrigues où Chicago Fire montre que le métier de pompiers est un métier dangereux et que les cas qu’ils gèrent sont parfois compliqués. Le stresse dans toute cette scène est palpable et les scénaristes ont clairement profité du décor au maximum. Par ailleurs, nous avons tout de même le retour d’un vilain dont Chicago Fire a besoin. Une série comme Chicago Fire a souvent mieux fonctionné avec un vrai antagoniste. Emma est plutôt parfaite pour ce boulot là. Bien que son retour ait permis de créer une certaine forme de tension, cela ne s’est pas vraiment déroulé comme prévu. Comme si les scénaristes avaient fait revenir Emma sans trop savoir quoi en faire, si ce n’est qu’elle est intéressante et importante dans l’histoire de la série. Il n’y a pas de vrai enjeu à son retour. Reste cependant Carver et Stella et leurs blessures qui apporte une certaine intensité à tout ça (et qui s’avère assez plaisante par la même occasion). 

 

Avec une bonne partie des intrigues développées depuis le début de la saison clôturées, je ne sais pas ce qu’il faut attendre de la suite. C’est sympathique de voir la famille Cruz réunit et heureuse à la fin de l’épisode. Mais ce qui rend cet épisode réellement intrigant c’est la fin. Je ne sais pas ce qu’il faut attendre de la suite de la saison mais j’aimerais bien que Chicago Fire prenne le risque de tuer Carver ou Stella. Ce n’est pas forcément ce dont j’ai envie mais si Stella n’en sort pas indemne, cela pourrait aussi apporter quelque chose de légèrement différent à la suite de la saison. Notamment car sa relation avec Severide permettrait de mettre ce dernier à une place intéressante. En termes de cas de la semaine cet épisode de fin de mi saison a son lot de surprises et d’action. Je préfère quand la série fait de telles démonstrations de moyens que quand elle est fainéante et se contente de petits cas de la semaine pas vraiment palpitants ou mémorables. 

 

En tant que tel, cet épisode ne joue pas spécialement son rôle de mid-season finale mais il reste assez palpitant pour être dans la lignée de ce que l’on attend avec cette série habituellement. La grande question est de savoir ce qu’il faut attendre de la suite car il y a forcément quelque chose qui va arriver prochainement et qui risque bien de mettre nos personnages en péril. L’issue de cet épisode rend aussi impatient de connaître le destin de deux pompiers. Avec tout ce que Chicago Fire a fait cette saison, elle est pour le moment bien meilleure que les deux précédentes même si je ne suis pas totalement convaincu pour autant par la capacité de la série à rester constante (certains épisodes étaient quand même très mauvais).

 

Note : 5.5/10. En bref, un retour pas vraiment utile (même si l’idée était intéressante), des cas de la semaine palpitante, une fin heureuse pour une intrigue de la saison et un cliffhanger sympathique. 

CHICAGO MED (SAISON 8, ÉPISODE 9), CHICAGO FIRE (SAISON 11, ÉPISODE 9), CHICAGO PD (SAISON 10, ÉPISODE 9)

Chicago PD // Saison 10. Episode 9. Proof of Burden.

FALL FINALE

 

La vraie force de cette saison c’est le fait qu’elle ait une intrigue à suivre pendant plusieurs épisodes. On a certes eu des petits cas de la semaine autour d’épisodes centrés sur des personnages mais la grande intrigue de la semaine c’est celle de Sean. Notre équipe veut faire tomber Sean sauf que ce n’est pas aussi facile que prévu, notamment car Sean est le fils du nouveau directeur de la police de Chicago. C’est sans parler du fait que Hailey revient à ce qu’elle sait faire de mieux : être un personnage sombre. Elle et Voight forment un sacré duo, comme si l’on suivait un père avec sa fille. Ils ont la même façon de penser ce qui rend forcément le tout d’autant plus dangereux mais palpitant. Il n’y a rien de mieux que des personnages en danger. Sean est un problème pour toute notre équipe depuis le début de la saison et avec le chef sur le dos, il a fallu attendre la fin de cet épisode pour donner un semblant de conclusion à cette histoire. 

 

Les scènes entre Voight et Chief O’Neal sont parfaites. A la fois car les dialogues sont efficaces mais aussi car le casting prouve une fois de plus que quand il a de bonnes choses entre les mains il peut délivrer quelque chose d’efficace. L’affaire Sean a consommé complètement Hailey, transformant cette dernière en une femme en furie prête à tout pour mettre fin à Sean. Elle a laissé une partie d’elle même dans cette affaire et l’épisode s’en amuse parfaitement. Pour le plus grand plaisir du téléspectateur, Chicago PD démontre qu’elle peut oser un peu plus de choses. La série parvient à créer une sorte de parallèle intéressant entre Sean et Hailey. Les deux personnages sont différents au fond par ce qu’ils entreprennent mais ils sont assez similaires à bien des égards. 

 

Spirandakos et White ont une bonne alchimie même si ce que cet épisode parvient à mieux vendre ce sont les scènes entre O’Neal père et Voight. Chicago PD est ici parfaite dans ce qu’elle entreprend car c’est tout ce que j’attends de sa part. L’ambiance policière, l’enquête en elle-même. Il y a des facilités mais le fait que l’on soit attaché aux personnages permet forcément de rendre le tout bien plus palpitant et intéressant. Surtout quand on voit les conséquences que cela peut avoir sur les personnages. En l’occurence ici Hailey. J’espère que la seconde partie de la saison ne va pas me décevoir. 

 

Note : 7/10. En bref, Hailey est parfaite et son duo avec Voight est vraiment efficace.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article