Critique Ciné : The Apology (2022, SVOD)

Critique Ciné : The Apology (2022, SVOD)

The Apology // De Alison Locke. Avec Anna Gunn, Linus Roache et Janeane Garofalo.

 

Les histoires d’anciennes alcooliques qui se battent contre leurs propres démons du passé ce n’est pas nouveau et malgré le petit twist de The Apology, l’histoire n’offre guère de surprises. Pourtant, il y a un joli casting dans ce film, de Anna Gunn (Breaking Bad) à Linus Roache. Ils tentent à deux de faire de leur mieux pour créer une certaine forme de tension dans un thriller en huis clos qui a du mal à faire décoller quoi que ce soit. Les thrillers en huis clos sont souvent cotons à faire car cela peut être une grossière erreur et en même temps être la meilleure idée pour une tension intéressante et mémorable. Si cela étudié pour. Dans le cas du film d’Alison Locke, je dois avouer que c’est assez décevant. Se déroulant dans une maison isolée juste avant Noël, avec trois personnages au compteur, et un secret qui a quelques années de bouteille, le film arrive plein de promesses. Il faut dire que le solide casting rend curieux mais rapidement The Apology n’arrive pas à faire preuve d’originalité ou de surprise. 

 

Ancienne alcoolique, Darlene Hagen, se prépare à organiser la fête de Noël de sa famille avec sa meilleure amie Gretchen. La veille de Noël, Jack, l'ex-beau-frère de Darlene, arrive à l'improviste, porteur d'un lourd secret...

 

Pour quelques moments forts, le film prend le temps de tout développer en parallèle. Sauf que la façon dont cela est fait casse complètement la tension et le rythme. Darlene, notre héroïne, semble sur le bon chemin et se prépare même à cuisiner pour Noël avec l’aide des conseils de sa voisine. Arrive le soir du réveillon, Jack, l’ex mari de sa soeur. Sauf que Jack n’est pas vraiment un cadeau. Darlene découvre que Jack n’est pas en ville uniquement pour Noël. Il a aussi un secret, quelque chose qu’il garde au fond de lui depuis vingt ans. Depuis que la fille de Darlene a disparu. Le script d’Alison Locke tente de faire tout un tas de choses pour relancer la mécanique mais c’est tellement laborieux qu’il est difficile d’entrevoir quelque chose d’original. Malgré de belles promesses, The Apology devient rapidement frustrant. Quand le script est bien trop mou du genou, même le bon casting ne peut pas sauver le film. Quelques éléments visuels sont eux aussi sympathiques et offrent à The Apology un style qui sans être mémorable reste agréable. 

 

Note : 3.5/10. En bref, sans grande inspiration, ce thriller n’arrive même pas à être sauvé par son casting qui fait de son mieux pour nous permettre de passer un bon moment. 

Prochainement en SVOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article