Critiques Séries : His Dark Materials : A la croisée des mondes. Saison 3. Episodes 3 et 4.

Critiques Séries : His Dark Materials : A la croisée des mondes. Saison 3. Episodes 3 et 4.
Critiques Séries : His Dark Materials : A la croisée des mondes. Saison 3. Episodes 3 et 4.

His Dark Materials : A la croisée des mondes // Saison 3. Episodes 3 et 4. The Intention Craft / Lyra and Her Death.

 

Ces deux épisodes permettent de plonger un peu plus dans l’histoire de la saison. La diffusion par deux épisodes permet d’explorer un peu mieux l’univers et surtout de profiter des intrigues comme si l’on regardait des films chaque semaine. Il faut dire que visuellement c’est toujours aussi impressionnant. L’émotion est cette semaine très présente, contrairement aux deux épisodes précédents qui étaient très différents et surtout très tournés sur les intrigues. Même si Pan ne comprend pas le satirique que Lyra a fait pour Roger, nous même pouvons comprendre. His Dark Materials a toujours su mettre ses personnages en avant et au coeur même des intrigues. En se reposant énormément sur les personnages, on s’est attaché à eux et la série a su créer quelque chose de réellement fort dans la relation avec les téléspectateurs. L’adaptation de Jack Thorne a cerné le problème que beaucoup d’adaptations ont : le manque de considération pour les personnages. Car les personnages ce sont eux qui font vivre l’histoire. 

 

Ces deux épisodes démontrent le talent de cette adaptation. Pas besoin d’avoir énormément de décorum autour, juste ce qu’il faut pour nous offrir le spectacle attendu. Asriel par exemple. C’est la première fois que j’ai l’impression de voir la série réellement nous plonger dans son récit. Et il fallait bien la présence de Coulter pour ce faire. Les scènes qu’ils partagent dans « The Intention Craft » sont parfaites et permettent des révélations. Là où le seul film adapté des romans His Dark Materials n’avait jamais réussi à faire quoi que ce soit avec sa galerie de personnages, cette série sait le faire et créer des émotions vives. Même entre deux personnages comme ceux-ci. Il faut dire que le casting est là aussi très réussi. Ruth Wilson et James McAvoy forment un duo parfait. Je me demande si au fond Asriel n’est pas jaloux de l’amollir que Marisa Coulter porte à Lyra. 

 

Le jeu qui se joue est théâtral mais amusant. C’est pour ce genre de choses que His Dark Materials fonctionne si bien. Les conflits entre les personnages restent donc au coeur même de l’histoire et sont de plus en plus fascinants. Notamment car dans ces deux épisodes la saison commence à prendre une sacrée forme. Le Père Président MacPhail a lui aussi droit à ses petites surprises, notamment dans « Lyra and Her Death » avec Marisa. J’aime beaucoup ce genre de choses car ce sont des moments importants pour l’intrigue qui donnent une envie frénétique d’enchaîner encore plus les épisodes. Je n’ai pas envie de dire au revoir à tous ces personnages mais il va bien falloir se faire une raison. Sur « Lyra and Her Death », His Dark Materials offre quelque chose de riche en émotions. Mais l’histoire ne nous offre pas plus de réponses qu’elle ne nous offre de questions. Avec le couteau réparé et Will, la série continue son aventure une fois de plus et l’ère soviétique est visuellement magnifique. Disons que cela représente très bien au visuel ce que l’on a envie d’attendre de tout ça. 

 

Will et Lyra vont donc partir à la recherche de Roger dans un monde particulier. Tout le monde les a prévenu que c’est un monde dont ils seront incapables de revenir et Mrs Coulter dans cet épisode a aussi son lot de moments intéressants. Il y a tellement de choses palpitantes dans ces deux épisodes que His Dark Materials démontre une fois de plus à quel point elle maîtrise sa narration. Je ne m’attendais pas du tout à ce que la série évolue dans ce sens mais je suis content de voir que les scénaristes savent écrire et de belles histoires par la même occasion. 

 

Note : 9/10. En bref, la richesse émotionnelle de ces deux épisodes est forte et offre une nouvelle perspective vers la fin de la série. 

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article