Critiques Séries : Welcome to Chippendales. Mini-series. Episode 6.

Critiques Séries : Welcome to Chippendales. Mini-series. Episode 6.

Welcome to Chippendales // Mini-series. Episode 6. February 31st.

 

Tout ce que Welcome to Chippendales a introduit aux débuts est en train de se distiller dans plein d’épisodes divers de façon très étrange. Les personnages n’ont pas spécialement de nuances ce qui créé quelque chose d’assez filiforme à bien des égards. Les deux premiers épisodes sont bien loins alors que Welcome to Chippendales continue de tomber dans ses propres pièges et de ne pas proposer grand chose. Le scénario proposé dans cet épisode est assez similaire à celui des précédents, ce qui ne permet pas de voir ce que cet épisode apporte réellement de mieux ou de plus aux autres. Chaque épisode semble avoir été construit autour d’un problème à Chippendales : un nouveau numéro de danse, un calendrier sexy, une ouverture à New York, une tournée. Rien de vraiment palpitant dans le sens narratif du terme, surtout quand on connaît la véritable l’histoire et son issue fatale. Steve et Nick sont en froid et la rivalité n’a jamais été aussi forte. 

 

Pourtant, cet épisode de Welcome to Chippendales n’exploite pas vraiment cette rivalité et se contente de faire quelque chose de très linéaire, sans saveur. Il y a des moments intéressants qui font avancer le Schmilblick mais ce n’est pas suffisant pour faire de cet épisode quelque chose de mémorable. L’idée de Bradford cette semaine est de partir en tournée ce qui pourrait aussi permettre à Steve de leurs lâcher les basques. Pour construire une franchise, une tournée n’est pas forcément une mauvaise idée mais Nick (et Denise) doivent faire avec les sautes d’humeur de Steve dont l’égo est en train de le bouffer littéralement. L’épisode précédent était déjà construit de la même façon. Il n’y a donc rien de neuf à proprement parler dans cet épisode et c’est bien ça le problème. Il se passe des choses, ce n’est pas tant le problème mais la façon de raconter l’histoire est tellement lancinante que j’ai du mal à réellement apprécier le résultat. 

 

Nous avons ce procès qui lorgne Steve et qui pourrait bien couler complètement le business Chippendales. Welcome to Chippendales ne se concentre jamais vraiment sur ce procès et se contente de quelques informations distillées ici et là. Non, Welcome to Chippendales préfère la guerre que se livrent Nick et Steve sans que cela n’ait réellement d’intérêt tant c’est répétitif des épisodes précédents. Je trouve dommage que Welcome to Chippendales n’arrive pas à introduire les futures menaces auparavant, avant que les personnages n’en prennent conscience. Car ce sont des éléments là qui s’avèrent les plus intéressants de l’histoire et pas vraiment le reste. Il ne reste que deux épisodes avant la fin de Welcome to Chippendales et j’ai l’impression que depuis trois épisodes la mini-série n’avance plus du tout. Il y a forcément des choses à apprécier, ne serait-ce que d’un point de vue purement visuel avec les numéros des fameux chippendales mais est-ce que c’est uniquement pour des hommes dévêtus que l’on regarde la série ? Non.

 

Note : 4/10. En bref, Welcome to Chippendales continue de faire des erreurs de narration rendant le tout répétitif et un poil ennuyeux. 

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article